top of page
Rechercher

Le puy de Pariou, 1 an après l'effacement du sentier qui descendait au cratère


Fin des travaux de cicatrisation du sentier de descente dans le cratère du puy de Pariou (mai 2022) © Jodie Way

Reprise de la végétation, retour de la biodiversité, la fermeture du sentier qui permettait de descendre dans le cratère du puy de Pariou donne de très bons premiers résultats.


Ceci grâce au comportement responsable des visiteurs qui respectent tous cette restriction et profitent de la vue sur le cratère depuis la lèvre du volcan.




Un site fragile

Avec plus de 140 000 visiteurs par an, l’emblématique puy de Pariou est le site de la Chaîne des Puys le plus fréquenté, après le sommet du puy de Dôme. Ses sols volcaniques sont très fragiles et sensibles à l’érosion provoquée par les intempéries mais aussi le passage répété du nombre important de promeneurs. Depuis plus de 15 ans, il fait l’objet de plusieurs tranches de travaux de la part du Syndicat mixte du Parc des Volcans d’Auvergne et du Département du Puy-de-Dôme, aux côtés des propriétaires du site, pour assurer son intégrité tout en permettant son accès au public.

Le sentier cicatrisé dans le cratère du puy de Pariou (juin 2022) © M-Inocencio EMG SMPNRVA

Au printemps 2022, de nouveaux travaux ont été réalisés pour effacer le sentier de descente dans son cratère. Devenu dangereux malgré la mise en place d’escaliers en caissons en 2019, il présentait une trop grande érosion, sur parfois plus de 50 cm de profondeur.


Le sol a été comblé avec de la pouzzolane puis semé et protégé avec de la toile végétale biodégradable. Un jalonnement et une signalétique ont été posés pour guider les visiteurs et leur expliquer les changements opérés. La présence des gardes-nature a été renforcée à des fins de surveillance et d’information.



Un bilan déjà très positif

Un an après, les résultats sont là. Malgré l’importante fréquentation, aucun écart du public n’a été constaté, qui ne cherche pas à emprunter l’ancien chemin. Ce dernier est en cours de restauration, avec une reprise progressive de la pelouse d’altitude.


Au niveau de la biodiversité, une grosse population de papillons Semi-Apollon a fait son apparition. C’est une espèce protégée de montagne, que l’on trouve dans la Chaîne des Puys, le Sancy, le Cantal ou plus loin dans le Mézenc ou l’Aubrac.


Concernant la fréquentation, le dispositif reste à améliorer sur le pourtour du cratère. Des fils-guides et des piquets de jalonnement sont en place pour canaliser les visiteurs sur le sentier et éviter leur stationnement sur la pelouse, mais il reste tentant d’aller au-delà pour s’assoir sur l’herbe.



Des aménagements depuis le stationnement des Goules

Au-delà des travaux réalisés au sommet, c’est l’ensemble de la visite qui a été améliorée en 2022 depuis le départ du parcours, pour le confort des promeneurs : réalisation de marches en pierre, soutènement du chemin par des fascines (tressages de noisetier), signalétique...

Cette dernière opération de travaux a été conduite par l’équipe mutualisée de la Chaîne des Puys, réunissant des agents du Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne et du Département du Puy-de-Dôme. Le montant des travaux, hors maîtrise d’œuvre, s’élevait à 440 500 euros financés par l’Union européenne via le Fonds Européen de Développement Régional, le Contrat de Plan Etat Région et le Département du Puy-de-Dôme.





Comments


  • Facebook parcvolcans
  • Instagram parcvolcans
  • Tripadvisor
  • You tube
  • Dailymotion
  • Wikipedia logo
bottom of page