top of page
Ancre 1
Hameau dans le Cézallier © Eve Lancéry

© Eve Lancéry

MENER UNE POLITIQUE DU PAYSAGE

Que ce soit pour ses habitants ou ses visiteurs, l’attractivité des Volcans d’Auvergne repose en grande partie sur ses composantes paysagères, un trait de caractère à préserver et valoriser.

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Viser des objectifs de qualité paysagère

 

Pour que nos paysages ne résultent pas d’évolutions subies, mais de choix réfléchis et concertés avec et entre les habitants, les politiques locales peuvent investir cet enjeu. Il s'agit de :

  • préserver et promouvoir la qualité et la diversité des paysages de leur territoire et en harmonie avec ceux identifiés à plus large échelle

  • faire du paysage une composante opérationnelle, en envisageant des démarches ad hoc d’aménagement de l’espace définies pour développer l'attractivité des lieux.

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Le paysage : entre nature et culture

Qu'il concerne le cadre de vie du quotidien, dans les bourgs et hameaux, ou les sites naturels et la campagne, le paysage joue un rôle majeur dans l’épanouissement de chacun. Cette notion de paysage recouvre en fait géographique et culturelle.

En lire plus...

Lecture du paysage dans les Monts Dômes © SMPNRVA

Lecture du paysage dans les Monts Dômes © SMPNRVA

Pour cela, trois étapes peuvent être adoptées :

1. développer la connaissance des paysages de son territoire par les habitants :

 

dans le cadre d'ateliers de lecture à animer, ils identifient les différents domaines du paysage de leur cadre de vie, s'interrogent sur leurs évolutions dans le temps et partagent des points de vue à ce sujet. En premier lieu, on prend conscience de ce qui fonde l'identité, l'histoire, l'esprit et donc l'attrait des lieux, puis on s'interroge sur les menaces qui pèsent sur eux.

IDENTIFIER LES DOMAINES DU PAYSAGE

Le village de Murol © Eve Lancéry

Le domaine du SITE
GEOGRAPHIQUE

DU BOURG

Le domaine du SITE GÉOGRAPHIQUE DU BOURG correspond à l'unité morpho-géographique de base dans laquelle s’est développé le noyau originel ancien du bourg (ici, le long du cours d'eau).

Ripisylve

 

Le domaine de L'EAU

On appelle domaine de L'EAU les espaces dont le relief porte l’empreinte de la présence de l’eau, actuelle ou passée (rivières, zones de ruissellement, zones humides…). Il révèle sa contribution à la formation des paysages naturels.

Estives et forêts des Monts Dore © SMPNRVA

 

Le domaine du RELIEF

Le domaine DU RELIEF se compose des espaces marqués par des ruptures de relief (pentes, coteaux…) ; ils dialoguent souvent avec le domaine de l’eau.

bloc diagramme paysage_edited_edited_edi

© Sabrina Gillet

CERNER LES ÉVOLUTIONS QUI NUISENT AU MAINTIEN DE LA LISIBILITÉ DES DOMAINES DU PAYSAGE 

L'urbanisation progresse dans le site géographique du bourg, mais à contresens de la logique initiale d’implantation du bourg.

En obstruant l’espace de faire valoir du bourg, cette urbanisation nuit à sa lisibilité ; de plus, elle compromet la continuité de la trame bleue.

Des urbanisations ne s’intègrent pas du tout au site géographique originel du bourg. Elles brouillent sa lisibilité et cohérence. 

L'enfrichement du vallon rend progressivement illisible le domaine de l’eau.

La pression urbaine et l’enfrichement gomment les micro-structures de la géographie alors que celles-ci sont soulignées et révélées par le bocage.

2. Formuler et décliner des objectifs de "qualité paysagère". Ils constituent des orientations stratégiques et spatialisées en matière de protection, de gestion ou d’aménagement des paysages et permettent de construire un projet global pour son territoire.

3. Promouvoir et entretenir une culture du paysage pour garantir dans le temps la qualité paysagère ambitionnée.​ Cela nécessite:

  • d'entretenir la conscience par les habitants, acteurs socioéconomiques... des enjeux et objectifs recherchés

  • de mettre en œuvre et de suivre un programme d'actions par les pouvoirs publics (documents d'urbanisme, suppression de points noirs, aménagement de bourgs...).

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Des ressources et références à disposition

 

LE SCHÉMA DE PAYSAGER DU PARC

Définir une politique de paysage est une démarche importante pour sa collectivité. Celle-ci fait également elle-même partie d'un ensemble plus vaste, le Parc des Volcans d'Auvergne, aux enjeux paysagers majeurs à prendre en compte  :

  • respect de l'intégrité des sites remarquables et des massifs

  • maintien des espaces ouverts qui permettent les vues lointaines et servent de faire valoir des reliefs

  • conservation du foncier agricole et des espaces naturels, importants en terme de diversité de paysages, pour la mobilité des espèces et la jouissance d'un panel important d'espaces de nature et de découverte par les habitants et visiteurs...​

Afin de comprendre l'organisation et l'attrait des grandes structures paysagères du Parc, son syndicat mixte de gestion met à disposition un schéma paysager, réalisée en 2010 par l'Atelier régional de paysage et d'architecture de l'environnement dirigé par le paysagiste Claude Chazelle. Il fournit des éléments de connaissance et de diagnostic des spécificités paysagères du Parc selon leurs degrés d’intérêt, de sensibilité, de fragilité et leur état. Ses données et analyses constituent ainsi de précieuses informations sur lesquelles doivent s'appuyer les politiques locales de paysage et d'urbanisme des territoires du Parc.

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Les cartes du schéma paysager du Parc des Volcans d'Auvergne

À L'ÉCHELLE DU PARC

Consulter tout le schéma paysager en ligne

PAR SECTEURS