top of page
Rechercher

Une nouvelle saison démarre en 2024 pour le troupeau mobile de la Chaîne des Puys – faille de Limagne

De mai à octobre, le troupeau mobile pâture de petits sites de la Chaîne des Puys – faille de Limagne. Cette activité pastorale constitue une activité économique locale, contribuant à la préservation de la biodiversité et des paysages volcaniques.


Première étape à Saint-Amant-Tallende, sur le versant sud de la Montagne de la Serre, en partenariat avec l’Association Foncière Agricole créée par la commune. Cette parcelle entretenue accueillera d’ailleurs bientôt une agricultrice.


Premier site pâturé sur la Montagne de la Serre, à Saint-Amant-Tallende

© SMPNRVA

Le troupeau sera ensuite à Saint-Saturnin sur le site de Montepo avant de rejoindre le Puy de Vichatel fin mai, puis le Puy de Chaumont en juin, les Puys de Jumes et Coquille début juillet, avant de revenir au Puy de Vichatel en septembre. A la mi-octobre, le temps sera venu de regagner l’exploitation agricole du Lycée de Rochefort-Montagne, propriétaire du troupeau.


Pour la première fois cette année, afin de limiter l’impact d’un transport en véhicule motorisé, tous les déplacements entre les sites se font à pied. Seuls l’arrivée et le départ du lycée nécessiteront une moutonnière.


Le troupeau transite vers le site de Montepo, sur la Montagne de la Serre, à Saint-Saturnin

© SMPNRVA

Né en 2015 d'une collaboration entre le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, le Lycée agricole de Rochefort-Montagne et le Département du Puy-de-Dôme, le troupeau mobile de la Chaîne des Puys - faille de Limagne intervient pour pallier l’absence d’éleveurs sur certains sites, en attendant de pouvoir organiser la reprise de ces espaces. L’objectif est de contribuer à maintenir la lisibilité des formes volcaniques dans la Chaîne des Puys ainsi que la biodiversité qu’elle recèle. C’est également une activité économique pour le lycée de Rochefort-Montagne qui dispose de sa propre exploitation agricole.


Tête et pattes mouchetées de noir, nez busqué, toison épaisse, les brebis de ce troupeau sont des Ravas, race locale bien adaptée au relief et au climat des volcans. Guidé par un berger et ses deux fidèles compagnons canins, le troupeau mobile n’est cependant pas comparable à ceux qui pâturent les estives de la Chaîne des puys. Quand on peut compter près de 2000 brebis réunies sur certains puys, seulement 90 brebis composent ce petit troupeau. L’intérêt est d’adapter le pâturage aux spécificités et aux difficultés des sites : sols et végétation fragiles, manque d’eau, fréquentation importante... De nouvelles pratiques de pâturage ou de gestion peuvent également être testées.


Brebis Rava - Reiki, l’un des deux Border collie du berger - Cabane du troupeau mobile

© SMPNRVA

La cabane pastorale acquise en 2022 par le Syndicat mixte du Parc suit le troupeau dans ses déplacements, permettant au berger de loger à sa proximité, sans déplacements quotidiens fastidieux.

Comments


  • Facebook parcvolcans
  • Instagram parcvolcans
  • Tripadvisor
  • You tube
  • Dailymotion
  • Wikipedia logo
bottom of page