Visualiser correctement ce message (archives des lettres d'information).

Lettre d'information institutionnelle jeudi 16 février 2017

L'actualité du Syndicat mixte du Parc des Volcans d'Auvergne

L'Atelier Rural d'Urbanisme reconduit pour 3 ans

Officiellement lancé en 2013, l’Atelier Rural d’Urbanisme (ARU) du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne a été reconduit pour trois ans à l’occasion de la signature d’une nouvelle convention de partenariat 2017>2019.

Lire la suite

 

Coopératives Jeunesse de Services : une expérience par et pour les jeunes

Dans le cadre du nouveau programme Leader des Volcans d’Auvergne, la jeunesse a été identifiée comme un sujet prioritaire pour le territoire...

Lire la suite

 

Temps fort pour la gestion des deux réserves naturelles du Sancy

Une première pour les réserves naturelles de Chastreix-Sancy et de la Vallée de Chaudefour : un comité consultatif en commun, tenu le 24 novembre à Chambon-sur-Lac.

Lire la suite

 

Des actions à poursuivre en faveur de l’eau, des milieux aquatiques et de leur biodiversité

Grâce au renouvellement d’une convention avec l’Agence de l’eau Adour-Garonne, le Syndicat mixte du Parc poursuit ses actions en faveur des ressources en eau, des milieux aquatiques et humides et de la biodiversité associée.

Lire la suite

 

La fin de l'usage des produits phytosanitaires pour l'entretien des espaces publics...

Au 1er janvier 2017, il sera interdit aux personnes publiques d’utiliser des produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces publics. Qui est concerné ? Comment s'y prendre ? 

Lire la suite

 

Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978, relative à l'Informatique, aux Fichiers et aux Libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, merci d'envoyer un courrier électronique à cet email .

S'abonner à la Lettre d'information sur l'actualité territoriale du Parc : www.parcdesvolcans.fr/newsletter/subscribe

Contact

Pour se désabonner de cette lettre d'information, veuillez cliquer sur le lien suivant : se désabonner.