Accueil > Vivre ici > Près de chez vous > Ils innovent, ils agissent... > L'écir et l'angélique : la cuisine au rythme des saisons

L'écir et l'angélique : la cuisine au rythme des saisons

Tombée amoureuse du Cézallier, Hélène Alquier s'est installée à Brion pour reprendre le bar-restaurant du village. Ici les plantes locales agrémentent avec délice la viande salers ou les toasts...

Toulousaine d’origine, Hélène Alquier a vécu une vingtaine d’années à Clermont-Ferrand et c’est en se promenant dans le Cézallier qu’elle découvre Brion (63). Le bar-restaurant était à vendre… «Comme ça faisait un moment que j’avais envie de revenir vivre dans la nature, j’ai sauté sur l’occasion et laissé de côté tout ce que je faisais à Clermont. Je suis venue m’installer ici», explique l’ancienne libraire désormais à la tête de L’écir et l’angélique.

Si elle a conservé la vocation du lieu, elle lui a donné une touche bien personnelle. «Ce que je voulais, c’était vivre plus sainement, plus simplement aussi, et surtout au rythme des saisons» La cuisine de son bar-restaurant s’ouvre sur un espace qu’elle a baptisé « La grange aux plantes et la tisanerie ». C’est là qu’elle stocke le fruit de ses cueillettes. Dans cette arrière-cuisine, feuilles, graines et fleurs du Cézallier sont préparées avant de s’inviter au menu du restaurant, sur des toasts, avec la viande salers, des légumineuses ou autres préparations…

> Découvrez Brion dans notre carnet de terrain : Toutes les routes mènent à Brion

 

La réalisation de ce reportage écrit et vidéo est cofinancée par la Région Auvergne, l'État-FNADT et l'Union européenne. L'Europe s'engage dans le Massif central avec le Fonds européen de développement régional.

Noter cet article : Nombre de votants : 1905