Accueil > Vivre ici > Près de chez vous > Actualités > Archives actualités > "Gergovie", une nouvelle bande dessinée de l'histoire locale

"Gergovie", une nouvelle bande dessinée de l'histoire locale

le 8 décembre 2017

Enrichie des dernières découvertes archéologiques locales, la bande dessinée "Gergovie" nous replonge dans la guerre des Gaules...

 

Gergovie_dossier presse A (Agrandir l'image).

 

Cette bande dessinée se veut au plus près des faits rapportés par César qui ont été réinterprétés par les historiens et archéologiques. Elle retrace notamment la préparation et le déroulement de la fameuse bataille de Gergovie, affrontement épique qui s'est déroulé aux pieds des Volcans d'Auvergne et notamment dans certaines communes partenaires du Parc. Elle présente un vaste champ d'opération tactique mis en place par les Arvernes et leurs alliés à La Roche Blanche, avec des lieux différents comme l'oppidum (porte sud reconstituée), le ravin de Macon, la ferme de Gergovie mais aussi à Corent  (Tribunes hémicycle et sanctuaire), Le Cendre (Remparts et porte de Gondole encore visible aujourdhui, quartier artisanal et funéraire) et Orcet (grand camp de César).

Agrémenté d'illustrations précises, l'album propose des restitutions de qualité des camps fortifiés, du génie civil et militaire, ainsi que des machines de la guerre des Gaules dont le dénouement aurait pu modifier le cours de l'histoire.

Auteurs : Eriamel, Serge Mgère, Brunon Marivain, Jean-Mare Woehrel

Publié chez Orep éditions ( www.assorbd.fr )

 

En savoir plus .

 

Noter cet article : Nombre de votants : 148

1 Commentaire

| Conditions de modération | Prévenir un modérateur

le 12 janvier 2018 à 09h15 , par jean-paul chardon
j'ai beaucoup aimé

une façon pour les jeunes et les moins jeunes de se réconcilier avec l'histoire qui souvent nous est enseignée de manière contraignante.

Une résidence d’artistes pour des veilleurs d’archéologie...

L’histoire de l’Homme au fil du temps est redécouverte grâce à l’analyse d’écrits, d’objets, mais aussi de constructions et de sites dont il ne reste aujourd’hui que les fondations et parfois aucun indice visible. C’est le travail des archéologues de les mettre au jour, mais chacun de nous peut contribuer, par sa curiosité et son observation, à faire émerger des éléments de connaissance.

Lire la suite