Accueil > Vivre ici > Près de chez vous > Actualités > Archives Dossiers > Dossier I Chaîne des puys - Faille de Limagne : un quotidien d'exception > Carnet de terrain | Chaîne des puys

Carnet de terrain | Chaîne des puys

Façonnée par le feu, le temps et l'action.

Comment la résumer en quelques traits ? Impossible ! Il faut y aller, la parcourir et se laisser surprendre par ce paysage né de la terre et du feu, modelé par l'homme et les activités qu'il y entreprend en surface.

La Chaîne des puys, c'est un ensemble de 13 000 hectares de nature, une ou deux maisons, l'auberge de Ceyssat, trois quatre militaires au sommet du puy de Dôme, quelques bergers et agriculteurs, des forestiers et chasseurs, et puis c'est tout. Les autres en sont les invités.

Chaine des Puys - carnet de terrain - panorama (Agrandir l'image). Depuis la butte de Saint-Pierre-le-Chastel, l'horizon dessine la Chaîne des puys. - © F. Pigot PAP

Les villages sont tous en dehors du site classé où trônent les puys et les coulées. Et pourtant, ça n'a pas toujours été le cas. Les historiens attestent d'une occupation humaine du puy des Gouttes au néolithique. Pas très loin du château de Tournemire, au bout de la cheire de Côme, le camp des Chazeloux comprend les vestiges de 70 cases de pierres qui dateraient du Moyen Âge, mais qui n'ont pas encore eu le temps de délivrer tous leurs secrets. À l'ouest du puy de Dôme, ce sont des tras de bergers (anciens abris pastoraux) qui ont été découverts.

À pied, à vélo ou dans les airs, le poumon vert des Clermontois accueillent aujourd'hui d'autres usagers qu'il faut sensibiliser, à leur tour, pour préserver la gentiane jaune, le lys martagon, le pavot jaune, le papillon apollon, l'hermine, le grand-duc et bien d'autres richesses.

Squat ? Qui va à la chasse perd sa place… La chouette de tengmalm a pris l'habitude d'élire domicile dans les loges façonnées par les pics noirs. - © F. Pigot PAP

Avec l'ail des ours, le scille lys jacinthe marquent la flore de la hêtraie des cheires. - © F. Pigot PAP

                             

La cheire de Côme. Ici, le volcan s'est déversé laissant derrière lui une accumulation de pierres, de hauts et de bas. La hêtraie s'y est installée et le soleil y est autorisé. Les arbres rythment le paysage et les verts se jouent de toutes leurs nuances. - © F. Pigot PAP

 

 

Chaine des Puys - carnet de terrain - berger (Agrandir l'image). Si la nature a toute sa place dans la Chaîne des puys, l'humain n'est jamais bien loin à l'image des bergers qui conduisent leurs troupeaux et permettent de maintenir les contours de ces paysages d'exception. - © F. Pigot PAP

Chaine des Puys - carnet de terrain - chaudron (Agrandir l'image). Tout comme les cabanes de berger, ce curieux chaudron atteste de la présence humaine sur la Chaîne des puys. Perdu en forêt, mangé par les arbres, ce témoin d'une autre époque servait au charbonnage. Des branches de noisetier y étaient incinérées pour la production de charbon de bois. - © F. Pigot PAP

© textes et illustrations Frédéric Pigot / Peyre-Arse Presse

Noter cet article : Nombre de votants : 376