Accueil > Tourbières du Cézallier et de l'Artense, parlons-en ! > Actualités > Sagnes de La Godivelle : les tourbières à l'étude

Sagnes de La Godivelle : les tourbières à l'étude

Un spécialiste européen se penche sur l'histoire de la tourbière du Lac d'En-Bas depuis sa mise en place il y a 10 000 ans .

tourbière-rnn-godivelle (Agrandir l'image). Un spécialiste européen se penche sur l'histoire de la tourbière du Lac d'En-Bas - © RNNSG (SMPNRVA)

La Réserve des Sagnes de La Godivelle protège  25 hectares de tourbières  dont le syndicat mixte du Parc assure la gestion depuis 1985. «Après de nombreuses années consacrées à l’inventaire de la faune et de la flore, on s’intéresse aujourd’hui beaucoup plus au fonctionnement des écosystèmes , ce qui permet une meilleure préservation», explique Lionel Pont, conservateur de la Réserve.

C’est ainsi que le Parc travaille avec un spécialiste, Pierre Goubet. Docteur en écologie et géologue , il intervient au niveau européen sur les problématiques de conservation des milieux tourbeux.
A La Godivelle, il a réalisé le diagnostic fonctionnel de la tourbière du Lac d’en-Bas en étudiant la structure des sols, les communautés végétales, la circulation ou la variation des niveaux d’eau. Il s’est également appuyé sur des prélèvements de tourbe. Les différentes couches accumulées au fil des siècles sont extraites puis analysées à partir des restes végétaux ou des spores et des pollens. Le scientifique peut ainsi reconstituer l’histoire de la tourbière depuis sa mise en place il y a environ 10 000 ans.

Notre reportage vidéo sur le carottage de la tourbe

 

Noter cet article : Nombre de votants : 1589