Accueil > Réserves naturelles > Réserve naturelle nationale de la Vallée de Chaudefour > Des paysage et une biodiversité remarquables

Des paysage et une biodiversité remarquables

Le paysage de cette réserve naturelle est constitué par la juxtaposition d’une mosaïque de milieux naturels diversifiés qui hébergent une flore et une faune exceptionnelles...

Les prairies fleuries du bas de vallée Les prairies fleuries du bas de vallée - © © RNN Vallée de Chaudefour

Le bas de la vallée est occupé par des prairies pâturées et de fauche, les versants par différents types de hêtraies. Au dessus de 1 400 mètres, une frange à bouleaux et sorbiers sert de transition avec l’étage subalpin où sont présents les pelouses, les landes, les tourbières de pente ainsi que les milieux rocheux. Dans les ravines où s’accumule la matière organique, on peut observer des habitats très luxuriants et colorés constitués de grandes herbes appelées mégaphorbiaies.

Une vallée née de glace et de feu

La vallée de Chaudefour est un creux dont les flancs sont hérissés de roches escarpées, d’aiguilles, et de murailles qui en font sa beauté pittoresque. Née Il y a 600 000 ans environ elle résulte de la destruction partielle du massif volcanique du Sancy, un stratovolcan dont l’histoire s’échelonne entre moins 800 000 et moins 200 000 ans BP. Puis de moins 90 000 à 12 000 ans, la vallée de Chaudefour a subi plusieurs périodes glaciaires et elle s’est très vite creusée. Ainsi, elle présente en aval (entre les villages de Montmie et de Monneaux) un profil en auge (ou en « u ») typique d’une vallée glaciaire large de 2,5 kilomètres d’une crête à l’autre.

Des sources et des ruisseaux très nombreux

Une multitude de petits ruisseaux issus du cirque de Chaudefour confluent pour former la couze Chaudefour. Celle-ci s’écoule sur le fond plat avant de s’encaisser et ensuite alimenter le lac Chambon. Des zones fissurées vers l’aval du cirque jaillissent une multitude de petites sources alimentées par des eaux minérales chaudes et froides, sodiques, carbonatées et ferrugineuses.

Le paradis des botanistes

La réserve accueille une flore exceptionnelle. Si l’on comptabilise les plantes à fleurs, les champignons, les lichens, les mousses et les fougères ce ne sont pas moins de 1 600 végétaux qui poussent dans ce cadre majestueux. La grande diversité des milieux permet d’accueillir des espèces protégées au niveau national comme le Saule des Lapons et le Drosera à feuilles rondes , des espèces protégées au niveau régional comme le Pavot jaune et l’ Erigeron des Alpes . Il est important de noter la présence d’espèces ou de sous-espèces endémiques (qui n’existent nulle part ailleurs), comme la Jasione crépue d’Auvergne et le Saxifrage de Lamotte .

Saule des Lapons Saule des Lapons - © RNN vallée de Chaudefour

Pavot jaune Pavot jaune - © RNN vallée de Chaudefour

Une faune remarquable, des espèces à valeur patrimoniale forte

La faune de la réserve est typique des milieux montagnards . A côté des espèces introduites comme le Mouflon, le Chamois et la Marmotte se développe une faune spécifique des zones d’altitude parfois des sous espèces endémiques comme le papillon Apollon , qui ne vole qu’au dessus des limites supérieures de la forêt. Beaucoup de ces espèces ne sont représentées que par quelques individus comme le Monticole de roche , on ne connaît que 2 couples de cet oiseau sur la réserve naturelle. A ce jour 976 espèces animales ont été recensées sur la vallée.

Noter cet article : Nombre de votants : 212

Wikipédia

Retrouver la Réserve de la Vallée de Chaudefour sur Wikipédia

Contact

Maison de la Réserve de Chaudefour
63790 Chambon-sur-Lac
Tél. : 04 73 88 68 80
Fax : 04 73 88 81 24
Email :

Mieux connaître la réserve

Des milieux et des espèces préservés
Visiter la Réserve de la Vallée de Chaudefour  
 >  Des infos concernant Chaudefour
> Documents et cartes