Accueil > Nous > Nous vivons dans un territoire > Richesse d'une société rurale

Richesse d'une société rurale

Le Parc des Volcans d’Auvergne offre, des crêtes aux prairies, en passant par la forêt, une grande diversité de paysages et de milieux uniques. La tradition de l’élevage et de la transformation fromagère, l’exploitation de l’eau souterraine, l’extraction des matériaux du sous-sol, l’accueil touristique sont des activités phares qui ont contribué à façonner ces paysages si caractéristiques des volcans d’Auvergne .

Pastoralisme dans les estives de la Chaîne des Puys - © F. Pigot / PNRVA

La forêt : un patrimoine naturel et culturel

La forêt occupe plus d’un quart de la surface du Parc des Volcans d’Auvergne. Elle est principalement constituée d’essences montagnardes, avec une prédominance de feuillus. A l’étage dit collinéen (entre 400 et 800 mètres), on trouve ainsi principalement la chênaie qui disparaît au profit de la hêtraie-sapinière, essence dominante des forêts originelles du Parc, entre 900 et 1450 mètres.
La forêt abrite une multitude de milieux naturels propices à la diversité de la
faune et de la flore. Petits et grands mammifères, comme le renard, la
martre, le chat forestier, le chevreuil ou encore le cerf, côtoient de nombreuses espèces d’insectes et d’oiseaux, comme le pic noir ou la chouette de Tengmalm, qui trouvent refuge dans les forêts. Elles constituent donc un cadre idéal pour l’observation et les activités de pleine nature.

Le pastoralisme

Les estives couvrent près d’un cinquième du territoire du Parc. A la différence des autres massifs français, où la transhumance se fait sur des prairies spontanées, perchées à plus de 1 800 mètres, ici, c’est la main de l’Homme qui a façonné ces paysages. Les parcelles, situées au-delà de 900 mètres, ont ainsi été déboisées pour y accueillir les troupeaux à l’estive, de mi-mai à début novembre.
Les estives sont également indispensables à la conservation des formes volcaniques. Elles permettent au relief de rester apparent et de garder des paysages ouverts.

Des races emblématiques

Cheval Auvergnat, vaches Salers et Ferrandaise, brebis Rava et Bizet, chèvre du Massif central, sont des races domestiques locales parfaitement adaptées au territoire. Elles auraient certainement disparu sans la persévérance d’éleveurs, passionnés et convaincus de leurs singularités.

De la prairie à l’assiette

Les prairies de montagne regorgent d’une flore riche et variée : gentiane jaune, gaillet caille-lait, fenouil des Alpes etc. Cette diversité florale donne au lait une qualité et une saveur bien particulière. Cinq AOP « Appellation d’Origine Protégée » fromagères, cantal, salers, saint-nectaire, bleu d'Auvergne et fourme d'Ambert sont produites sur le territoire. Gentiane, viande Salers, miels, pâtisseries traditionnelles profitent aussi de cette biodiversité.
Découvrez les produits et savoir-faire de la marque Valeurs Parc !

Les burons

Le Parc dispose d’un patrimoine bâti très riche : fours à pain, lavoirs, croix, tables, maisons de bourg traditionnelles, sans oublier les burons.
Utilisés de mi-mai à mi-octobre, ils abritaient les buronniers qui s’occupaient des troupeaux et y transformaient le lait en fromage. Aujourd’hui, si quelques buronniers sont encore en activité, les fromages sont produits en laiterie ou à la ferme. Le procédé de fabrication reste inchangé, seuls les outils utilisés ont évolué.
Empruntez la Route des Burons du Cantal .

Carte disponible dans les offices de tourisme du Cantal ou sur commande au 04 71 20 22 10 (2 €).

Histoire géologique

Dans le Massif central, le volcanisme est actif depuis 65 millions d’années et est étroitement lié à la tectonique de l’Europe occidentale, né de la collision entre les plaques africaine et eurasienne...

Lire la suite

Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne depuis 1977

C’est le 25 octobre 1977 que le territoire des Volcans d'Auvergne est classé en Parc naturel régional...

Lire la suite