Accueil > Modules > Lettres d'information > Les lettres d'information du Parc des Volcans d'Auvergne > La lettre d'information territoriale du Parc des Volcans d'Auvergne > Lettre d'information > Partager les expériences pour valoriser nos réserves naturelles régionales

Partager les expériences pour valoriser nos réserves naturelles régionales

le 4 octobre 2019

Une délégation cantalienne représentant la Réserve naturelle régionale des tourbières du Jolan et de la Gazelle s’est rendue au Lac de Malaguet.

 

Les réserves naturelles régionales ont pour objectif de conserver la biogéodiversité, à travers trois missions indissociables : protéger, gérer et sensibiliser. La Réserve naturelle régionale du Lac de Malaguet, gérée par le Syndicat mixte du Parc Livradois-Forez, a été classée en septembre 2014. Depuis, le site a fait l’objet d’un programme d’actions financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et l’Europe qui a, notamment, permis l’aménagement d’un sentier de découverte, la mise en place d’animations pour le grand public et les écoles voisines, la réalisation d’outils de communication…

Les tourbières du Jolan et de la Gazelle à Ségur-les-Villas, dans le Cantal, ont été classées en Réserve naturelle régionale en juin 2018. La gestion en est assurée par le Syndicat mixte du Parc des Volcans d’Auvergne. Afin de nourrir les réflexions sur la valorisation et l’ancrage territorial de cette dernière, des acteurs cantaliens ont rendu visite à leurs homologues à Malaguet le 19 juillet dernier. L’occasion de partager les réflexions sur la valorisation de ces joyaux naturels et de bénéficier d’une présentation des actions et projets futurs concernant la réserve naturelle du lac du Malaguet.

RNR Lac de Malaguet  (Agrandir l'image). Réserve naturelle régionale du Lac de Malaguet - © SMPNRVA

RNR Tourbières du Jolan et de la Gazelle  (Agrandir l'image). Réserve naturelle régionale des tourbières du Jolan et de la Gazelle - © SMPNRVA

Des contextes différents, mais une volonté commune de valoriser tout en préservant

Les deux réserves se situent dans des contextes différents. Le Lac de Malaguet (communes de Félines, Monlet et Sembadel) est aux confins du plateau cristallin de la Chaise-Dieu et du Velay, dans un environnement essentiellement boisé. Les tourbières du Jolan et de la Gazelle (commune de Ségur-lesVillas) sont localisées sur les plateaux basaltiques du Nord-Est du volcan Cantalien, essentiellement utilisés par l’agriculture (estives notamment).

Mais les problématiques de valorisation sont communes. L’enjeu est de pouvoir donner à découvrir et sensibiliser les acteurs et le grand public dans le respect de la protection du site. Quels aménagements, quels outils de communication, quels messages de sensibilisation, quels publics cibler en priorité… ?   

échange inter Réserves et inter Parcs (Agrandir l'image). Les participants à l’échange inter Réserves et inter Parcs - © SMPNRVA

Cet échange, impulsé par Marie-Agnes Petit, Présidente du comité consultatif (instance de gouvernance des Réserves) de la Réserve de Malaguet, et d’Angélique Brugeron, Présidente du Comité consultatif de la Réserve du Jolan et de la Gazelle, toutes deux conseillères régionales, a donné lieu à des échanges riches aux bénéfices des deux territoires.

Charge au Syndicat mixte du Parc des Volcans d'Auvergne, en tant que gestionnaire de la réserve, accompagné en particulier par Hautes-Terres Tourisme et Hautes Terres Communauté sur ce volet de la valorisation, de poursuivre les réflexions et proposer un projet partagé pour les tourbières du Jolan et de la Gazelle.

 

Noter cet article : Nombre de votants : 18

Les Réserves naturelles régionales à l'honneur

A l’occasion de l’assemblée plénière du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes du 29 mars 2019 à Lyon, les Réserves naturelles régionales ont été mises en valeur.

 

Lire la suite

Réserve naturelle régionale des tourbières du Jolan et de la Gazelle

La Ré­serve na­tu­relle ré­gio­nale des tourbières du Jolan et la Gazelle constitue l’une des tourbières d’intérêt majeur à l’échelle régionale. Elle est située sur les plateaux basaltiques du Cézallier cantalien. Sa position en tête de bassin versant (limite entre les bassins Loire-Bretagne et Adour-Garonne) en fait une zone humide de la plus haute importance au niveau du réseau hydrographique et de son fonctionnement.

Lire la suite