Accueil > Modules > Lettres d'information > Les lettres d'information du Parc des Volcans d'Auvergne > La lettre d'information territoriale du Parc des Volcans d'Auvergne > Lettre d'information > Inventaire et restauration des tourbières de l'Artense. Participons!

Inventaire et restauration des tourbières de l'Artense. Participons!

le 28 mai 2018

L'Artense concentre de nombreuses zones humides et tourbières qui abritent une faune et une flore particulières, parfois rares et menacées. Plusieurs tourbières sont ainsi connues et répertoriées sur le secteur, mais les données sont parfois anciennes et les zones mal définies. Un inventaire participatif est proposé pour mieux les connaître...

Participation des habitants au projet "Tourbières du Cézallier et de l'Artense, parlons-en !" - © SMPNRVA (P. Boichut)

Le plateau de l’Artense offre un relief vallonné : il est profondément entaillé par un réseau hydrographique dense, complété par la présence de nombreux de secteurs humides, zones de sources d’où naissent de multiples ruisseaux. Ces complexes de tourbières et de zones humides abritent une faune et une flore remarquables, parfois rares et menacées. L’exploitation de ces milieux naturels, essentiellement concernés par les activités agricoles et forestières, a pleinement participé à modeler ce paysage.

Depuis une vingtaine d’années, l’arrêt de leur exploitation a provoqué leur enfrichement. Ces zones humides, marginalisées et victimes d’une mauvaise image, ont parfois été plantées (résineux), remblayées ou encore ont pu servir de décharges sauvages et de lieux de loisirs motorisés : tous ces usages ont provoqué leur dégradation... Plusieurs tourbières sont ainsi connues et répertoriées sur le secteur : mais les données sont parfois anciennes et les zones mal définies...

Le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne (CEN Auvergne) propose un recensement participatif des tourbières sur l’Artense en collaboration avec le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Objectif ? Actualiser les données et prioriser les enjeux de restauration.

Le programme

Printemps - été 2018

  • Lancement de l’inventaire participatif sur les communes connues pour leur densité de tourbières et leurs volontés locales (par exemple Saint-Genès-Champespe, Saint–Donat et Egliseneuve-d’Entraigues)
  • Organisation d’ateliers de 9h30-12h et 14h-16h30, pour exposer ce qu’est une tourbière et présenter les divers types d’atteintes et de restauration possible :
    > le 6 juin (à la place du 25 mai), à la mairie de Saint-Genès-Champespe, atelier démonstration sur la tourbière de l’Arbre
    > les 7 et 8 juin, à la mairie de Saint-Genès-Champespe
    > les 12 et 13 juin, à la mairie de Saint-Donat
    > les 20 et 21 juin, à la mairie de Eglineuve-d'Entraigues.

    Formation et temps d’échanges proposés pour présenter l’inventaire cartographique en ligne.

  • Vérifications de terrain par des techniciens du CEN Auvergne pour compléter les données, avec restitution auprès des élus et habitants impliqués.

Automne 2018-année 2019 : définition de travaux sur 4 à 10 sites maximum effectués sur le volontariat des propriétaires et/ou gestionnaires (exemple : suppression d'ilots d'espèces invasives).

En savoir plus : Restauration_Tourbiere

Noter cet article : Nombre de votants : 60

 

Le Parc des Volcans veille sur ses libellules et demoiselles rares

Notre territoire a une responsabilité forte dans la préservation de plusieurs espèces d’odonates, en particulier la Leucorrhine douteuse, la Cordulie arctique et l’Agrion à lunules. Après une phase d’étude, les premières actions de préservation sont réalisées.

Lire la suite