Accueil > Modules > Lettres d'information > Les lettres d'information du Parc des Volcans d'Auvergne > La lettre d'information territoriale du Parc des Volcans d'Auvergne > Lettre d'information > Le ciel du Cézallier : le potentiel d'un espace unique et préservé

Le ciel du Cézallier : le potentiel d'un espace unique et préservé

Le Cézallier est une terre de mouvement et de transhumance où le ciel est omniprésent. 

Le plateau oscille entre 1 000 et 1 500 mètres d'altitude, à la frontière des Monts Dore au Sud et des Monts du Cantal au Nord. Derrière une apparence faussement calme de massif ancien aux reliefs arrondis, il est farouchement préservé par sa très faible densité de population. Au-delà des enjeux de protection, il y a ici des opportunités à ne pas rater à l'heure ou certaines régions ont choisi de valoriser la qualité de leur ciel et de se lancer à l'assaut d'une nouvelle forme de tourisme : un tourisme plus responsable et avide de connaissances. Et qui trouvera sa place dans des lieux privilégiés autour de l'observation astronomique ou des loisirs liés au ciel et vent

 

Exemples et idées d'activités

Noter cet article : Nombre de votants : 699

S'installer dans le Cézallier ?

L'accueil de nouvelles populations est dorénavant au cœur de la dynamique de travail des techniciens comme Christophe Chabrier, agent de développement à Ardes Communauté : « la collectivité est prête à accompagner toutes les personnes qui souhaitent créer une activité » déclare-t-il. « Nous sommes une porte d'entrée pour les porteurs de projets, nous accueillons et présentons le territoire car il faut créer une dynamique autour du tourisme ». 

Jean-Marc Pons, élu à Anzat-Le-Luguet, le confirme : «  les gens sont demandeurs d'animations et de randonnées. Nous vivons dans un cadre magnifique qu'il faut valoriser, avec ces grandes étendues destinées à l'estive ou le ciel est préservé. Il faut qu'on se développe sur l'axe des activités de pleine-nature ! ».