Accueil > Modules > Lettres d'information > Les lettres d'information du Parc des Volcans d'Auvergne > La lettre d'information institutionnelle du Parc des Volcans d'Auvergne > Lettre d'information institutionnelle > Des mesures en faveur des estives de la Chaîne des Puys

Des mesures en faveur des estives de la Chaîne des Puys

le 6 août 2018

Depuis de nombreuses années, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne encourage et accompagne les producteurs qui souhaitent agir en faveur d’une agriculture garante de ressources naturelles locales de qualité et source de biodiversité. C'est le cas en particulier dans la Chaîne des Puys...

Une estive de la Chaîne des Puys. Des milieux naturels riches support d’une activité d’élevage traditionnelle. - © SMPNRVA (L. Belenguier)

S’étendant sur 2041 hectares (8 communes) et entretenu par l’activité pastorale, le site Natura 2000 de la Chaîne des Puys dispose de milieux naturels rares à l’échelle européenne, notamment au sein des pelouses et landes d’altitudes réparties sur les flancs et sommets des volcans.

Pour garantir la préservation de ces milieux et de leurs espèces, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne anime ce site depuis plusieurs années : il accompagne les exploitants agricoles dans leur engagement à mettre en œuvre des mesures dit "Agro-Environnementales et Climatiques" : les agriculteurs maintiennent ou adaptent leurs pratiques pour concilier production agricole et enjeux écologiques en application d'un cahier des charges défini sur 5 ans et en contre partie d’une aide financière accordée chaque année par l’Europe (75%) et l’État (25%).

En 2018, cette démarche a concerné trois estives collectives et une estive individuelle de la Chaîne des Puys, pour une surface de plus de 350 hectares.

En savoir plus sur les MAEC

Outil majeur de la Politique Agricole Commune, les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques visent la préservation de milieux et d'espèces importants au regard d'enjeux écologiques identifiés au niveau européen et national : conservation de la ressource en eau, de la biodiversité (Natura 2000), des zones humides et séquestration du carbone.

Initialement, elles sont définies par un document de cadrage national, puis sont reprises dans le Plan de Développement Rural Auvergne.

A l'échelle d'un territoire concerné, elles donnent ensuite lieu à l'élaboration d'un Projet Agro-Environnemental et Climatique (PAEC) par les acteurs du territoire.

Animées par un opérateur local (collectivité, syndicat de rivière, parc national ou naturel régional*, chambre d’agriculture, association…), les MAEC sont alors concrètement mises en œuvre par des exploitants agricoles qui s’engagent de façon volontaire dans des pratiques combinant performance économique et performance environnementale et/ou dans le maintien de telles pratiques lorsqu’elles sont menacées de disparition. Pour bénéficier d'aides publiques nationales et européennes, ils doivent être situés dans un PAEC inclus dans des Zones d’Action Prioritaire (ZAP) et sélectionné par le conseil régional et les financeurs.

* Dans le Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne, le Syndicat mixte du Parc anime 6 PAEC depuis 2013 : Tourbières et zones humides du Nord Cantal, Chaine des Puys, Lacs et tourbières du Cézallier, Monts du Cantal, Monts Dore, Sources de la Dordogne Sancy Artense .

Soutiens financiers

 

 

 

 

 

 

 

 

Noter cet article : Nombre de votants : 81

Natura 2000 - MAEC

Le réseau Natura 2000 du Parc participe aux 27 844 sites naturels terrestres et marins identifiés en Europe pour la qualité, la rareté ou la fragilité de leurs espèces sauvages animales ou végétales et de leurs habitats. Sur plusieurs de ces sites entre autres, des Mesures Agro-Environnementales Climatiques sont mises en œuvre...

    

Lire la suite