Accueil > Je suis > Porteur de projet > Carnet d’idées autour des ressources locales > L'ancienne voie ferrée du Cézallier recèle encore des opportunités de développement ! > Le patrimoine de l'ancienne voie ferrée : des exemples de mises en valeur

Le patrimoine de l'ancienne voie ferrée : des exemples de mises en valeur

L'ancienne voie ferrée du Cézallier qui chemine de Riom-Es-Montagnes à Neussargues regorge d'ouvrages d'art : un véritable patrimoine qui ne demande aujourd'hui qu'à être mis en valeur ! Pas moins de 5 viaducs et deux tunnels ponctuent le tracé. Dont le viaduc de Barajol, inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques.

Pont de Tréboul - © Pierrick Robert (POUNTI PROD)

Viaduc de Barajol - © Pierrick Robert (POUNTI PROD)

A quelques kilomètres du Cézallier, près de Saint-Flour, les anciens tunnels ferroviaires ont été reconvertis en caves à fromage. Or, si les deux tunnels du tronçon reliant Riom-Es-Montagnes à Lugarde sont encore fonctionnels et empruntés par le train touristique du Gentiane Express, les viaducs n'attendent qu'un peu d'ambition pour être détournés de leur usage initial et revalorisés ! Les anciennes gares représentent également un patrimoine ferroviaire non négligeable. Certaines ont été vendues mais d'autres, comme celle de Landeyrat, pourraient bénéficier de l'activité engendrée par le Vélorail et de la présence du café pour que l'on puisse imaginer d'y créer des gîtes.

En d'autres lieux certains ont eu l'idée de créer des voies d'escalade ou de pratiquer le ponting (ou saut pendulaire) sur des viaducs, comme c'est le cas sur celui de la Recoumène en Haute-Loire. Activité de sport extrême assimilable au saut à l'élastique, le saut pendulaire se pratique aujourd'hui sur de nombreux viaducs qui ont su trouver une seconde jeunesse et drainer un public nombreux : des milliers de personnes se frottent aujourd'hui tous les étés à ce type de challenge.

Plus près de nous, dans le Cantal, le Pont de Treboul s'est également reconverti cet été 2014 dans le saut pendulaire. L'activité a bien fonctionné auprès du public... mais elle n'était possible qu'exceptionnellement en raison de la vidange du barrage. Or, sur le Cézallier, les viaducs de Barajol ou de Saint-Saturnin sauraient être un terrain de jeu idéal pour des estivants avides de sensations fortes !

La réalisation de cet article est cofinancée par la Région Auvergne, l'État-FNADT et l'Union européenne. L'Europe s'engage dans le Massif central avec le Fonds européen de développement régional.

Noter cet article : Nombre de votants : 515

Contacts dans le Cézallier

> Christophe Chabrier / Ardes Communauté 
04 73 71 80 39 -  email  

> Christelle Cayzac / Communauté de communes du Cézallier 
04 71 78 68 33 -  email