Accueil > Je suis > Porteur de projet > Carnet d’idées autour des ressources locales > L'ancienne voie ferrée du Cézallier recèle encore des opportunités de développement ! > Le Vélorail du Cézallier : une reconversion réussie de l'ancienne voie ferrée !

Le Vélorail du Cézallier : une reconversion réussie de l'ancienne voie ferrée !

L'idée du vélorail, c'est avant tout l'envie de pédaler au rythme du Cézallier sur l’ancienne voie ferrée ! Cette activité est devenue au fil des ans un véritable succès pour leurs créateurs et a fini par séduire des repreneurs privés l'an dernier, qui ne peuvent que se féliciter d'avoir cru en cette ressource injustement délaissée.

Le vélorail du Cézallier - © Pierrick Robert (POUNTI PROD)

Après seulement une année de reprise de l'activité et de gestion privée, le Vélorail du Cézallier exploité sur les gares d'Allanche et de Landeyrat connaît des chiffres de fréquentation qui dépassent les 10 000 personnes par an. Si cela reste une activité saisonnière car l'ouverture des circuits se fait d'Avril à Octobre, c'est déjà un joli succès et un cas concret de reconversion réussie du patrimoine ferroviaire du Cézallier.

Pascale Crégut, gestionnaire de l'entreprise du vélorail du Cézallier - © Pierrick Robert (POUNTI PROD)

Pascale Crégut, qui a repris l'activité avec son mari, emploie 3 travailleurs saisonniers pour faire tourner sa petite entreprise. Elle propose désormais plusieurs circuits, de la promenade courte de 6 kilomètres jusqu’à la Cascade des Veyrines (accessible à tous) jusqu'à la balade sportive de 23 kilomètres afin de redécouvrir le tracé de l'ancienne voie ferrée et d'emprunter le viaduc de Saint-Saturnin (d'une longueur totale de 206 mètres) en passant par des endroits pour le moins dépaysants !

D'autres exemples sur le territoire français peuvent témoigner du réel potentiel de reconversion des anciens tracés des voies ferrées comme les Voies vertes, destinées aux cyclistes, rollers, trottinettes, skis à roulettes, fauteuils roulants ou handbike... et qui ne sont sans doute que l'une des pistes de réflexion sur les nouveaux usages possibles de cette ressource. Alors innovons !

 

La réalisation de cet article est cofinancée par la Région Auvergne, l'État-FNADT et l'Union européenne. L'Europe s'engage dans le Massif central avec le Fonds européen de développement régional.

Noter cet article : Nombre de votants : 491

Contacts dans le Cézallier

> Christophe Chabrier / Ardes Communauté 
04 73 71 80 39 -  email  

> Christelle Cayzac / Communauté de communes du Cézallier 
04 71 78 68 33 -  email