Accueil > Je suis > Elu du territoire > Vie institutionnelle > Décisions du BUREAU syndical du Parc du 9 avril 2015 > Proposition d'installation et de surveillance d'un troupeau itinérant

Proposition d'installation et de surveillance d'un troupeau itinérant

le 29 mai 2015

Les paysages de la Chaîne des Puys sont caractérisés par des formes volcaniques remarquables encore lisibles grâce à des espaces ouverts, notamment aux pieds ou aux sommets des Puys. Sans l'activité du pastoralisme, la végétation arborée recouvrirait presque tout l’ensemble des édifices : une activité à soutenir.

Chaîne des Puys Terre de pastoralisme et d’activité de pleine nature - © M. Sagot / PNRVA

La Chaîne des Puys est un site de renommée pour ses formes volcaniques. Mais certains de ses puys sont fortement impactés par la fermeture des milieux due à la progression des landes et boisements. Ce phénomène provoque une perte de lisibilité des cônes volcaniques, voire la disparition de points de vue pouvant remettre en cause la compréhension volcanique et l’attrait touristique du site. L’enjeu est donc la réouverture de l’espace et d'autres sites ciblés, d’autant qu’en termes de biodiversité, des milieux ouverts, entretenus par le pastoralisme, sont riches en espèces floristiques et faunistiques (la majeure partie des habitats d’intérêt communautaire sur ce site appartiennent aux estives). Mais leur manque d’entretien risque d’accroître un risque de banalisation, de développement de landes ou de boisements spontanés, ainsi que de limiter la diversification des milieux.

Aussi, même si le maintien de l’activité pastorale doit voir des réponses globales apportées, il est primordial de travailler à la réouverture de zones en cours d’embroussaillement ou embroussaillées et au développement de pratiques sylvopastorales , qui à l’heure actuelle ne peuvent pas toujours s’intégrer facilement à un fonctionnement agricole classique. La clé d’un retour à une gestion pastorale de ces zones pourrait donc résider notamment dans le gardiennage et le guidage des troupeaux.

L'une des pistes d'actions du Syndicat mixte est de développer une démarche exemplaire de gestion de milieux en cours de fermeture, comme ceux du Puy de Vichatel dont il est propriétaire et qui présente à la fois un intérêt paysager, écologique, mais aussi agricole. Il n’a pas fait l’objet d’un pâturage dans le cadre d’une estive organisée depuis au moins plusieurs dizaine d’années et la dynamique naturelle végétale tendrait à sa fermeture. Cependant, le Syndicat mixte du Parc s’est efforcé de maintenir son caractère ouvert depuis une quinzaine d’années par une action mécanique de coupe / débroussaillage, ainsi que par la mise en place d’un pâturage en partenariat avec le Lycée agricole de Rochefort-Montagne (LEPA). Mais :

  • cette gestion pastorale s’avère difficilement conciliable avec l’organisation de travail de la ferme du LEPA
  • la conduite du troupeau pour développer une pression pastorale n’est pas suffisante du fait de l’éloignement du siège d’exploitation.

Pour y remédier le Bureau syndical du Parc du 9 avril 2015 valide une proposition de solution expérimentale :

  • l’installation d’un troupeau « mobile » sur la Chaine des Puys : sur le Puy de Vichatel dans une première phase expérimentale (avec un troupeau de brebis rustiques du LEPA), puis sur d’autres secteurs en cours d’embroussaillement difficilement intégrables au fonctionnement actuel des exploitations agricoles. Ce projet test aurait pour vocation de maintenir des zones ouvertes en les intégrant dès que possible à des exploitations et également d’expérimenter des modes de gestion adaptées au territoire.
  • l’embauche d’un berger (compétent en gestion de troupeau, zootechnie et écologie végétale…) pour la surveillance du troupeau et pouvant se déplacer sur les différents secteurs concernés. Cette présence serait également l’occasion de relancer du lien entre les exploitants des estives de la zone, en leur permettant des moments de rencontre, et en les incitant également à établir des plans de pâturage nécessaires à l’obtention des aides financières pour les estives collectives.

Dans un premier temps, ses missions seraient :

  • d’établir un plan de pâturage et un bilan de la saison pastorale des parcelles du Syndicat mixte du Parc
  • d’assurer leur gestion pastorale
  • d’assister les groupements pastoraux collectifs du territoire dans le cadre de missions ponctuelles, notamment pour la réalisation de plans de pâturage, le suivi de la végétation et sa cartographie….
  • de participer à la réflexion sur l’extension d’une gestion pastorale de certaines zones en cours de fermeture.
  • d’assurer des actions de sensibilisation des habitants aux problématiques pastorales en Chaine des Puys.

Ce poste est conjoint avec celui du garde nature saisonnier .

Noter cet article : Nombre de votants : 351

DelibBS_9avril2015_TroupeauVichatel (pdf - 1,00 Mo)

L'agriculture, une activité phare, en mutation

Première activité du Parc , l’agriculture génère de nombreux emplois. Sa spécialisation dans l’élevage et la transformation fromagère permettent des productions de qualité tout en contribuant à la préservation des paysages et de la biodiversité du territoire.

Lire la suite