Accueil > Je suis > Elu du territoire > Vie institutionnelle > Archives actualités institutionnelles > Dossier I Chaîne des puys - Faille de Limagne : un quotidien d'exception > Chaîne des puys - Faille de Limagne : un quotidien d'exception

Chaîne des puys - Faille de Limagne : un quotidien d'exception

le 9 septembre 2016

Depuis plus de neuf ans, pour obtenir l'inscription de la Chaîne des puys - Faille de Limagne au patrimoine mondial de l'humanité, le syndicat mixte du Parc se mobilise au côté du département du Puy-de-Dôme qui porte cette candidature. Il travaille sur la partie gestion du dossier, tandis que le volet scientifique est pris en charge par des universitaires.

Randonnée dans la Chaîne des Puys - © CRDTA, J. Damase

Le 17 juillet, à Istanbul (Turquie), le dossier de la Chaîne des puys - Faille de Limagne a été renvoyé par le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco qui a toutefois reconnu l'intérêt géologique du site auvergnat. Une avancée quand on sait que, quelques semaines plus tôt, l'Union internationale pour la conservation de la nature avait fait une demande de  non inscription.

Avec ce nouveau renvoi, la candidature puydômoise reste donc dans la course et tout le travail accompli n'est pas vain. Pour mémoire, avant de décrocher son inscription, l'oeuvre de l'architecte. Le Corbusier a dû attendre son troisième passage devant la commission. 13 ans de démarches ont été nécessaires. Pour l'Unesco, le processus d'inscription est d’ailleurs aussi important que l'inscription elle-même.

La France dispose maintenant de trois ans pour proposer une nouvelle candidature de la Chaîne des puys - Faille de Limagne. Ce devrait être fait dès l'an prochain, en Pologne. Quoi qu’il en soit, le chemin déjà parcouru a permis de faire parler de ce site naturel d'exception, largement dépendant des activités humaines qui y sont pratiquées (agriculture, sylviculture
et pastoralisme). Depuis sa création en 1977, le syndicat mixte du Parc œuvre à la préservation de ce territoire en tentant d'y sensibiliser la population et d'accompagner les activités…

Produits agricoles, paysages, biodiversité, patrimoine, tourisme… en sortiront gagnants.

Noter cet article : Nombre de votants : 114