Accueil > Je suis > Elu du territoire > Vie institutionnelle > Archives actualités institutionnelles > Des actions à poursuivre en faveur de l’eau, des milieux aquatiques et de leur biodiversité

Des actions à poursuivre en faveur de l’eau, des milieux aquatiques et de leur biodiversité

le 6 février 2017

Grâce au renouvellement d’une convention avec l’Agence de l’eau Adour-Garonne, le Syndicat mixte du Parc poursuit ses actions en faveur des ressources en eau, des milieux aquatiques et humides et de la biodiversité associée.

Lac d'en haut (La Godivelle) - © SMPNRVA (N.Guimard)

La responsabilité du territoire Parc est importante pour la préservation de la ressource en eau et des milieux aquatiques, du fait de la nécessaire solidarité amont-aval, mais aussi de la présence de milieux naturels emblématiques et d’espèces remarquables. C’est pourquoi la charte 2013-2025 du Parc identifie l’eau comme l’un des dix enjeux majeurs du territoire et engage l’ensemble des partenaires à trouver les moyens d’en assurer une gestion durable.

En effet, de nombreux  cours d’eau naissent au cœur du Parc des Volcans d’Auvergne, situé en tête des bassins versants Adour-Garonne (sources de la Dordogne, de la Cère...) et Loire-Bretagne (sources de la Sioule, des Couzes, de l’Alagnon...). Le territoire est également marqué par la présence de nombreux lacs naturels, tourbières et zones humides . La préservation des ressources en eau et des milieux aquatiques est capitale pour le maintien des usages (alimentation en eau potable, baignade, pêche...) et de la biodiversité remarquable qu’ils abritent. Si leur qualité constitue un atout pour le développement économique du territoire (agriculture, industrie, tourisme...), elle est souvent impactée par les activités humaines.

L’état des lieux réalisé en 2013 sur le bassin Adour Garonne montre que la qualité des masses d’eau n’est pas aussi bonne qu’attendue sur ce territoire de tête de bassin versant. De plus, les maîtrises d’ouvrage pour la gestion de l’eau ne sont pas assez nombreuses, même si de nouvelles dynamiques s’engagent depuis 2014 (mise en œuvre de la compétence Gestion de l’Eau des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations et élaboration par EPIDOR du SAGE Dordogne amont).

Pour maintenir le bon état de ces masses d’eau et préserver la qualité patrimoniale des milieux aquatiques, il s’agit donc de poursuivre les efforts des années précédentes dans la mise en place d’actions auprès des acteurs locaux alliant préservation des milieux encore fonctionnels, sensibilisation à la mise en œuvre de pratiques moins préjudiciables au fonctionnement des milieux aquatiques et amélioration de la connaissance .

Concrètement, le contrat renouvelé avec l'Agence de l'eau Adour Garonne permet au Syndicat mixte du Parc de mener les actions suivantes :

  • l’observatoire des cours d’eau de la réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy pour suivre leur évolution sur le long terme en particulier au regard des changements climatiques et des usages agricoles
  • des études et travaux de restauration, visant à assurer une gestion des lacs naturels et des tourbières à une échelle cohérente, par exemple la prise en compte du bassin versant de la tourbière des Sagnes de la Godivelle classée en réserve naturelle nationale, ou une étude sur l’alimentation hydrogéologique du lac d’en haut, réserve d’eau potable
  • l’amélioration des connaissances et la mise en place de stratégie d’actions pour préserver des espèces à enjeux comme certaines libellules et papillons, ciblés par des Plans Nationaux d’Actions
  • la démarche participative du réseau des Tourbières de l’Artense et du Cézallier
  • l’accompagnement des collectivités volontaires pour améliorer la prise en compte de l’enjeu eau dans les projets du territoire (documents d’urbanisme, de planification...)
  • l’organisation de journées d’information « eau » à l’attention des élus du territoire.

En complément :

> sur le bassin Adour Garonne, le Syndicat mixte du Parc porte le projet de contrat territorial « Sources de la Dordogne Sancy Artense » qui devrait entrer en phase opérationnelle en  2017 sur le bassin des sources de la Dordogne et de la Tarentaine

> en parallèle, sur le bassin Loire Bretagne,  il anime le contrat territorial des lacs de la tête de bassin versant de la couze Pavin (2012-2017) visant à restaurer/préserver la qualité de quatre lacs naturels (Pavin, Bourdouze, Montcineyre et Bordes).

Noter cet article : Nombre de votants : 71

En savoir plus

Consulter le contrat 2016-2017-2018 entre l’Agence de l’eau Adour-Garonne et le Syndicat mixte du Parc des Volcans d’Auvergne

Dossier Au fil de l'eau

La singularité des paysages du Parc est le fruit d’une histoire volcanique unique mais elle est également due à l’omniprésence de l’eau, sous toutes ses formes...

Lire la suite