Accueil > Ils > Ils ont développé un projet > La ressourcerie de Saint-Diery

La ressourcerie de Saint-Diery

Les déchets détournés partiront à la montagne ! En développement durable, cela s’appelle du détournement...

Emmanuel Flory et Rébecca Biro au sommet de La Montagne Verte - © F. Pigot PAP

Des objets encore utilisables sont récupérés en déchetterie et envoyés dans des structures de réemploi pour connaître une seconde vie, au lieu d’être enfouis ou incinérés.

Au Cheix de Saint-Diéry, dans le Puy-de-Dôme, il n’y a pour l’instant qu’un ancien hôtel-restaurant mais, début 2015, l’association de recyclerie La Montagne Verte ouvrira ses ateliers grâce à Emmanuel Flory et Rébecca Biro. Le couple a visité plusieurs structures avant d’être convaincu par le réseau des ressourceries. « Le concept nous a plu de part sa polyvalence, explique le porteur de projet. Ça touche à tout et la forme est libre. »

À La Montagne Verte, trois circuits sont prévus au démarrage pour valoriser les objets dans un but fonctionnel ou artistique : menuiserie, textile et mécanique/électronique.

La structure comprendra aussi un espace de revente, un point d’apport volontaire et également un lieu pour organiser des activités de sensibilisation du public aux gestes éco-citoyens . Dans son fonctionnement, l’association qui bénéficie entre autres des soutiens de Conseil général du Puy-de-Dôme, de l’Adème Auvergne et du syndicat mixte du Parc, puisera son gisement dans les déchetteries de Montaigut et de Besse grâce à un partenariat avec le Sictom des Couzes (46 communes, 24 000 habitants) et espère, à terme, créer plusieurs emplois.

Noter cet article : Nombre de votants : 1105