Accueil > Des patrimoines > Paysages remarquables > Artense

Artense

Plateau granitique tout en creux et en bosses, l’Artense s’illustre par ses paysages marqués par l’érosion glaciaire, une alternance de forêts, landes rocheuses, tourbières, rivières, lacs et villages de pierre.

Lacs Artense pano2 (Agrandir l'image). Les lacs de l’Artense - © Marc Sagot / PNRVA

A cheval sur le Cantal et le Puy-de-Dôme, l’Artense est limitée à l’ouest par la vallée de la Dordogne, au sud et à l’est par la Rhue, et se termine, au nord, sur les premiers contreforts des Monts Dore .

Dotée d’une nature au charme sauvage, l’Artense n’en est pas moins une terre d’accueil et d’activités variées.

Témoin de ce qu’étaient les autres régions naturelles du Parc avant les éruptions volcaniques, ce plateau granitique date de l’ère primaire (-500 à -245 millions d’années). Profondément marqués par l’érosion glaciaire, les paysages de l’Artense sont parsemés d’énormes rochers isolés, des blocs erratiques révélés par la fonte du glacier.

Noter cet article : Nombre de votants : 30