Accueil > Des actions > PATRIMOINE NATUREL > Réserve naturelle nationale de Chastreix Sancy > La Réserve naturelle nationale Chastreix Sancy parle d’histoire locale

La Réserve naturelle nationale Chastreix Sancy parle d’histoire locale

le 4 novembre 2016

Grâce à l’observation de vestiges de burons et de tras dans la réserve naturelle, une vingtaine de participants ont pu retracer, le 22 octobre dernier, l’histoire des hommes vivant dans les montagnes du  Sancy.

Sortie archéologie dans la Réserve naturelle nationale Chastreix Sancy - © Marie-Andrée Mampon

Frédéric Surmely, archéologue conservateur du patrimoine à la direction régionale des affaires culturelles, était présent le 22 octobre dernier après midi pour exposer l’état des connaissances sur les tras. Ces habitations enterrées sont les ancêtres des burons en pierre et n’existent que dans le Massif central. Il n’en reste maintenant que des trous dans les sols qui forment des peignes vues du ciel.

De nombreux travaux archéologiques s’intéressent aux territoires de l’Aubrac, du Cézallier et des Monts du Cantal, mais c’est une première pour le Massif du Sancy. Sur la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy, un inventaire précis en 2011, puis en 2016, dévoilent l’existence de 22 burons et 33 tras, tous concentrés sur les secteurs du Bladanet et du Merdençon. Ces résultats témoignent d’une présence humaine ancienne sur la commune de Chastreix. L’étude des tras ou traps, terme patois signifiant « trou », révèle quant à elle une organisation complexe de l’activité agricole avant 1700 après JC : les structures présentent un alignement de cases, ou lieux de vie, d’un nombre variable. L’interprétation s’avère donc difficile mais plusieurs hypothèses sur l’organisation des hommes de l’époque ont tout de même alimentées les échanges entre participants et intervenants.

L’histoire et l’historique de l’usage des sites est un angle intéressant pour comprendre les pratiques actuelles et leurs répercussions sur les milieux naturels de la réserve naturelle. Ces habitats saisonniers servaient autrefois à la production de fromage, les vaches étaient menées sur les pâturages d’altitude afin de reconstituer les ressources fourragères de la plaine en provision du prochain hiver. Jusqu’au milieu du XXe siècle, c’est tout un savoir-faire et un mode de vie que l’on avait sur les « montagnes » du Massif central et que l’on s’efforce de comprendre par le biais de ces études.

En savoir plus sur l’archéologie et l’histoire régionale du Massif du Sancy : rendez-vous cet automne 2016 à la maison de la Réserve naturelle nationale Chastreix Sancy pour découvrir l’exposition « Panoramas archéologiques » du centre d’étude et de recherche en archéologie aérienne et des cartes postales anciennes du massif du Sancy. Pour les habitants souhaitant partagés un souvenir, des connaissances, en langue régionale ou autres, un coin "écriture" est à disposition. Renseignements au 04 73 21 41 74.

Noter cet article : Nombre de votants : 23

Explosives du Parc 2016 : Veilleurs d'archéologie

Cette année, le Parc inscrit sa programmation culturelle dans un plan d’actions plus large visant à valoriser les patrimoines matériels et immatériels du territoire. Premier thème abordé de juin à septembre : l’archéologie.

Lire la suite

Réserve naturelle Chastreix Sancy

Cette grande réserve du massif du Sancy est un condensé de montagne auvergnate. Entre sommets escarpés, plateaux tourbeux et estives , elle recouvre une diversité de milieux et de paysages d’une richesse exceptionnelle. Un joyau de patrimoine naturel.

Lire la suite