Accueil > Des actions > PATRIMOINE NATUREL > Eau et milieux aquatiques > Diagnostic du bassin versant de la Tarentaine

Diagnostic du bassin versant de la Tarentaine

L’Établissement public territorial du bassin de la Dordogne (EPIDOR) a confié la réalisation d'un état des lieux et la construction d’un programme d’actions au syndicat mixte du Parc.

À la suite de son contrat de rivière Haute-Dordogne, et de son programme sur les effluents fromagers, l’Établissement public territorial du bassin de la Dordogne (EPIDOR) cherchait un relais pour établir un programme d’actions opérationnelles visant la préservation de la qualité de l’eau et des milieux aquatiques des bassins versants de la Tarentaine, des lacs Chauvet, de La Crégut et de Lastioulles.

Les collectivités locales se sont naturellement tournées vers le syndicat mixte du Parc qui s’est déclaré partant sous réserve que ce diagnostic de territoire soit multi-thématique. C’est ainsi que ce travail ne ciblera pas que le monde agricole. Les barrages ou les systèmes d’assainissement seront aussi concernés.

chargees-de-mission-Parcdesvolcans (Agrandir l'image). Elise Sonnet, chargée de mission «Agriculture et pastoralisme» et Aimie Bley, chargée de mission «Patrimoine naturel» viennent de rejoindre l’équipe du Parc à la suite des départs de Stéphane Pichot et Guy Senaud. - © PNRVA

Deux nouveaux agents du Parc, Elise Sonnet et Aimie Bley, sont chargés de contribuer à cette mission (collecte des données, synthèse, bilan, sensibilisation…). Pour mémoire, l’Artense compte 10 à 15 % de zones humides alors que la moyenne nationale n’est que de 4,5 %.