Accueil > Des actions > ECONOMIE DURABLE > Agriculture et produits agricoles > Le Parc et Auvergne Estives rassemblent le monde du pastoralisme auvergnat

Le Parc et Auvergne Estives rassemblent le monde du pastoralisme auvergnat

Les acteurs du pastoralisme se sont réunis début avril pour d’échanger sur cette activité qui occupe une place à part dans les exploitations agricoles et forge des paysages d’exception. Auvergne Estives et le syndicat mixte du Parc des Volcans d’Auvergne dévoilent un projet commun sur le massif des Monts Dore qui pourrait intéresser plus largement.

Pastoralisme - troupeau Salers (Agrandir l'image). © PNRVA

Comment accompagner l’activité pastorale auvergnate ?

Chacun des participants à la réunion qui s’est tenue le 1er avril à la Chambre d’agriculture du Puy-de-Dôme détient une partie de la réponse. A l’initiative d’Auvergne Estives et du syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, les services de l’Etat, les chambres d’agriculture, les collectivités et le monde de la recherche se sont réunis pour partager leurs projets et leurs compétences. Le Réseau pastoral Rhône Alpes était également présent afin de rencontrer ses pairs auvergnats et présenter la manière dont cette thématique est abordée à l’est de la nouvelle grande Région.

Un projet pilote sur le massif des Monts Dore

En s’inspirant de l’exemple rhônalpin, Auvergne Estives et le Parc proposent de travailler à l’échelle des massifs pastoraux (Cézallier, Margeride, Forez, etc.) pour définir des projets territorialisés. Afin de tester cette idée innovante, les deux structures vont expérimenter des outils de diagnostics sur le massif des Monts Dore. Clef de voûte de ce dispositif, une Enquête pastorale doit permettre un recensement exhaustif des surfaces pastorales pour actualiser les données d’une précédente enquête datée de 1999.

Les Monts Dore vont ainsi servir d’expérimentation pour mettre en œuvre l’Enquête pastorale qui pourrait à terme être répliquée sur toute l’Auvergne. Rhône-Alpes ayant été couverte en 2012-2014 par un programme similaire, il serait alors envisageable de travailler à l’échelle de la grande région sur cette thématique fédératrice.

Noter cet article : Nombre de votants : 324