Accueil > Des actions > ECONOMIE DURABLE > Agriculture et produits agricoles > Le Parc accompagne des agriculteurs dans des pratiques favorables à l’environnement

Le Parc accompagne des agriculteurs dans des pratiques favorables à l’environnement

le 20 janvier 2017

Le Syndicat mixte du Parc met en œuvre depuis 2015 des Projets Agro-Environnementaux et Climatiques permettant aux agriculteurs de s’engager dans une démarche de conciliation entre production agricole et enjeux écologiques. L’accompagnement qu'il a réalisé en 2016 a permis l’engagement de 98 agriculteurs supplémentaires pour 7671 hectares.

 

Echanges sur la flore et les pratiques agricoles lors du COPIL Natura des Monts-Dore - © SMPNRVA (C.Birard)

Depuis de nombreuses années, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne encourage et accompagne les producteurs agricoles qui souhaitent agir en faveur d’une agriculture garante de ressources locales de qualité et source de biodiversité. Il mène ces démarches notamment dans le cadre de l'animation de 8 sites Natura 2000 et du contrat de Lacs de la tête de bassin de la Couze Pavin qu'il assure.

Afin de garantir le maintien de pratiques vertueuses ou d’inciter à l’adoption de pratiques favorables à la préservation de l’environnement, le Syndicat mixte du Parc a répondu à un appel à projet du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes pour mettre en place des Mesures Agro-Environnementales et Climatiques (MAEC). Les contrats de MAEC sont financés par l’Europe, l’État et les Agences de l’Eau et s’appuient sur le volontariat des agriculteurs à s’engager à respecter un cahier des charges sur 5 ans en contrepartie d’une aide financière annuelle. Objectif : favoriser et valoriser des pratiques respectueuses des territoires à forts enjeux écologiques que sont les sites Natura 2000 et les contrats territoriaux.

En 2016, le Syndicat mixte du Parc a accompagné plus d’une centaine d’exploitation sur son territoire vers des pratiques agricoles combinant performances économiques et environnementales. Plusieurs milliers d’hectares ont été engagés. Ce travail d’accompagnement a mobilisé 6 agents du Syndicat mixte du Parc sur la période de contractualisation et permis d’engager plus de 2,6 millions d’euros pour les agriculteurs pour les cinq prochaines années.

L’année 2017 constituera la dernière année de contractualisation pour les territoires engagés depuis 2016 (Lacs et tourbières du Cézallier, Monts-Dore, Monts du Cantal), mais devrait être l’unique année de contractualisation pour les 9 000 hectares de surface agricole retenue du Contrat territorial Sources de la Dordogne, Sancy, Artense.

 

 

 

 

 

 

Noter cet article : Nombre de votants : 154

MAEC ?

Les Mesures agroenvironnementales et Climatiques (MAEC) permettent d’accompagner les exploitations agricoles qui s’engagent dans le développement de pratiques combinant performance économique et performance environnementale ou dans le maintien de telles pratiques lorsqu’elles sont menacées de disparition. C’est un outil clé pour la mise en œuvre du projet agro-écologique pour la France. Ces mesures sont mobilisées pour répondre aux enjeux environnementaux rencontrés sur les territoires tels que la préservation de la qualité de l'eau, de la biodiversité, des sols ou de la lutte contre le changement climatique. En savoir plus...

Des agriculteurs du Cantal s'engagent pour la biodiversité

En 2015, le syndicat mixte du Parc a accompagné 28 exploitations du Nord Cantal vers des pratiques agricoles combinant performances économiques et environnementales.

Lire la suite