Accueil > Bienvenue > Je suis > Habitant > (Re)découvrez votre territoire > Des activités économiques > La forêt, une ressource

La forêt, une ressource

Composante majeure du patrimoine naturel et paysager du Parc, la forêt occupe près d’un tiers de la surface du territoire. Liée fortement à l’action de l’Homme, elle constitue également une ressource importante pour ce dernier. Ces enjeux multiples doivent inciter à sa gestion durable ...

Cézallier Compains pano (Agrandir l'image). Compains dans le Cézallier - © PNRVA

Un vaste espace forestier

Globalement jeune et homogène, la forêt a été développée durant la période de l’après-guerre pour faire face à l’abandon de certaines pratiques agricoles et à d’importants problèmes d’érosion sur les sommets, avec l’aide du Fond Forestier National). Aujourd'hui, elle couvre en moyenne 35 % du territoire du Parc des Volcans d'Auvergne :  45 % dans la Chaîne des Puys et 20 % du reste du territoire (Monts du Cantal, Cézallier et Massif du Sancy).

En altitude, où elle gagne sur l’érosion, les peuplements forestiers sont marqués principalement par la présence d’essences montagnardes naturelles (hêtre, sapin pectiné) ou introduites (épicéa commun, douglas, mélèze). Au dessous de 1100 m, les essences forestières sont plus variées.

Des milieux écologiquement riches

Comme tout milieu naturel, la forêt abrite des milieux naturels variés et riches en biodiversité. Son rôle environnemental est indéniable : protection des habitats, des espèces, (refuge pour des espèces animales et végétales), préservation des eaux, maintien des sols et du manteau neigeux, lutte contre l’érosion, fixation du carbone...

Cavité racinaire en forêt - © SMPNRVA

Les hêtraies d’altitude présentent souvent des particularités quant à leur flore et à leur faune associée (biodiversité très riche quand ces forêts existent à un état très naturel).

Des hêtraies sapinières se situant entre 900 à 1 450 mètres abritent également parfois des stations de plantes rares, d'une grande valeur patrimoniale, notamment des groupements riches en houx d’intérêt communautaire. Elles participent au maintien de la diversité biologique en s’insérant dans des mosaïques d’habitats (falaises, pelouses, landes…). 

A noter enfin, la présence des tourbières de valeur patrimoniale insérées dans certaines forêts du territoire et la valeur pédagogique de celles situées dans les réserves naturelles nationales de la Vallée de Chaudefour et de Chastreix Sancy (gestion forestière adaptée).

Noter cet article : Nombre de votants : 46

Documents

Dossier sur la forêt - Magazine du Parc n°19
n°19 hiver 2011 (pdf - 3,29 Mo)

Guide pratique à l'attention des propriétaires forestiers de la Chaîne des Puys
Exploiter la forêt en Chaîne des Puys (pdf - 2,02 Mo)