Accueil > Agir > Des enjeux, des actions > Réserves et sites naturels > Natura 2000 - MAEC > Actualités > Natura 2000 et mesures agri-environnementales > Les habitants de Saint-Genès-Champanelle réunis pour mieux comprendre la forêt

Les habitants de Saint-Genès-Champanelle réunis pour mieux comprendre la forêt

le 14 décembre 2017

Samedi 25 novembre dernier, le Syndicat mixte du Parc a organisé, avec le concours de la commune, une visite de terrain pour mieux comprendre les forêts et les enjeux de gestion qui existent localement. 

Les participants ont pu parcourir l’îlot de sénescence et échanger sur ses caractéristiques - © SMPNRVA

Le Syndicat mixte du Parc est animateur du site Natura 2000 et opérateur principal du site classé de la Chaîne-des-Puys. Dans le cadre de cette gestion, en mai 2017, un îlot de sénescence a été déterminé dans les forêts communales de Saint-Genès-Champanelle : d'une surface de 6.2 hectares, cet îlot correspond à une forêt riche en biodiversité et une forêt ancienne. L'objectif est bien de le préserver de l’exploitation et le laisser évoluer naturellement.

Afin de rediscuter des enjeux et de l'intérêt de cet îlot, les habitants de la commune ont été invités samedi 25 novembre dernier après-midi. "Puits de carbone", "monde magique", "lieu de promenade", "source de revenus", "paradis pour la biodiversité"… I l suffisait de demander à chacun ce que représente pour lui la forêt pour être convaincu que cette dernière est complexe et recouvre des représentations multiples. Pourtant, la forêt c’est un écosystème dont le fonctionnement naturel est régit par des processus, normalement, immuables…    

Pour mémoire, l’écosystème forestier fonctionne suivant un cycle mêlant des phases de germination des arbres, de croissance puis de morts de ces derniers. Au sein d’une forêt naturelle, ces cycles cohabitent sur des petites surfaces formant une mosaïque diversifiée et dynamique. Ce cycle naturel est amputé par l’exploitation des bois lorsqu’ils atteignent leurs maturités économiques. Les stades de vieillissements et de morts sont donc globalement absents dans les forêts gérées. Or ces phases ont un rôle primordial : production de bois mort, retour des minéraux au sol, stockage de carbone…

Environ 25 % de la biodiversité forestière est associée aux vieux bois et aux bois morts : la majorité de la biodiversité est peu ou pas visible, mais pourtant bien réelle et essentielle au fonctionnement de l’écosystème forestier.  

La question qui se posait était : "que faire entre nécessité partagée de poursuivre l’exploitation locale et durable de bois dans nos forêts et respect du fonctionnement naturel de ces écosystèmes et de leur biodiversité associée ?"

Le bois mort est un compartiment essentiel d’un fonctionnement naturel de nos forêts - © SMPNRVA

Il est possible et nécessaire de garder des arbres morts ou sénescents, de gros arbres dans les forêts exploitées, mais ce n’est pas suffisant. Certains processus nécessitent des surfaces plus vastes en libre évolution, où le cycle naturel peut s’accomplir. C’est l’objectif des îlots de sénescence : garder des portions de plusieurs hectares de forêts où l’évolution est rendu à la nature et où plus aucun arbre n’est coupé.

Les échanges qui ont eu lieu le 25 novembre entre la trentaine de participants ont permis d’aborder ces notions et de visualiser sur le terrain l’intérêt de la zone qui a été désignée par la commune en îlot de sénescence : présence de nombreux gros arbres, d’arbres morts sur pied ou au sol, de micro-habitats pouvant accueillir une biodiversité particulière… L’occasion était également de réfléchir à  l’impact de l’homme et la possibilité qui lui est donnée de choisir volontairement de préserver la nature en acceptant que certains bouts de territoire échappent à sa maitrise.

Cette rencontre fut l’occasion de saluer à nouveau l’engagement de la commune de Saint-Genès-Champanelle et d'inviter d’autres collectivités à participer à la constitution de cette trame de forêt en libre évolution.

Partenaires financiers

Noter cet article : Nombre de votants : 195

Avec le Parc et l'ONF, Saint-Genès-Champanelle préserve sa biodiversité forestière

La commune de Saint-Genès-Champanelle, l’Office National des Forêts et le Syndicat mixte du Parc se sont réunis le mardi 23 mai dernier afin de matérialiser un îlot de sénescence...

Lire la suite

Une trame de vieux bois sur le Parc

Le Syndicat mixte du Parc accompagne les communes, en collaboration avec l’ONF, notamment pour la mise en place d’îlots de sénescence. Cela se concrétise par une localisation des secteurs forestiers les plus propices à la libre évolution naturelle et à un porter à connaissance commun avec l’Office National des Forêts auprès des collectivités. L’objectif est la constitution d’une trame d’îlots de sénescence à l’échelle du territoire du Parc.