Accueil > Agir > Des enjeux, des actions > Pierres volcaniques > Matériaux à haute valeur ajoutée

Matériaux à haute valeur ajoutée

Le Parc constitue un gisement important de sites géologiques remarquables et de roches sédimentaires ou volcaniques valorisables. Cette ressource est à l'origine de savoir-faire précieux à préserver, au service de l'architecture locale et en proposant de nouveaux débouchés...

 

Extraction de pouzzolane dans la Chaîne des Puys - © Studio des 2 prairies - Eve Hilaire

Une extraction qualitative et maîtrisée

La formation de ce patrimoine commence il y a plus de 400 millions d’années (édification du Massif central) et s’achève il y a environ 7000 ans (dernières manifestations volcaniques). Le sous-sol du Parc est riche en ressources minérales (pouzzolane, roches massives, trachyte, pierre de Volvic, basalte…) parfois spécifiques du territoire. Leur exploitation dans le cadre de l’activité des carrières se conçoit avec des modalités adaptées et qualitatives :

Comme le recommande la charte du Parc, il s'agit pour cela de :

  1. maîtriser les zones pouvant être exploitées, au travers des schémas des carrières du Cantal et du Puy-de-Dôme mis en place par l’Etat, s’agissant de tenir compte prioritairement (mais pas exclusivement) des besoins locaux du territoire et des espaces limitrophes et de conserver les patrimoines naturels et paysagers et autres ressources remarquables et fragiles du Parc
  2. veiller à la qualité des projets pour favoriser :

L’exemple de la « charte environnement » de l’UNICEM
Après réalisation d’études pour cerner finement les impacts environnementaux des activités de carrières et identifier les moyens nécessaires à l’amélioration des pratiques, l’UNICEM (syndicat de carriers) a proposé, en 2004, à ses industries adhérentes, la « Charte Environnement des Industries de Carrières » et 25 indicateurs de développement durable, destinés à guider ces entreprises dans la mise en place de démarche des progrès.

Le Syndicat mixte du Parc conseille les porteurs de projets qui le sollicitent dans ce domaine.

Pour veiller notamment au respect de la charte du Parc , il est également consulté pour avis simple concernant les projets d’ouverture ou de renouvellements des autorisations d’exploitation des carrières.

Conforter et moderniser la filière pierre volcanique

Taille de pierre de Menet Taille de pierre de Menet lors du Symposium de juillet 2005 - © PNRVA

Caractérisée par la pierre volcanique, la qualité architecturale du bâti traditionnel du Parc est réelle et s’avère relativement bien conservée (monuments historiques, patrimoine vernaculaire). Cependant, des bâtiments remarquables ne sont plus utilisés et se dégradent. Au fil du temps, la pierre volcanique est devenue un matériau onéreux sur le marché local. Cette évolution impacte négativement la filière qui fournit ce produit.

Pour maintenir les emplois (taille, émaillage de pierre…) et inciter l’installation de jeunes artisans, le projet du Parc est de soutenir les professionnels de cette filière pour rendre le matériau plus attractif et accessible : optimisation des conditions d’extraction, meilleure organisation des métiers de la pierre, valorisation des savoir-faire et diversification des usages (fabrication de mobiliers, utilisation pour l’éco-rénovation et l’éco-construction, des aménagements publics…).

Noter cet article : Nombre de votants : 17