Accueil > Agir > Des enjeux, des actions > Paysage et cadre de vie > Actualités > Paysage > Plan de paysage participatif : le voyage se poursuit !

Plan de paysage participatif : le voyage se poursuit !

Au carrefour de l’Artense et des Monts du Cantal, la vallée de la Rhue et le Val de Sumène font l’objet d’un Plan de paysage participatif. La finalité : améliorer le cadre de vie par des actions en lien avec l’urbanisme, le paysage, le tourisme ou l’économie locale.

balade-paysagere-pano (Agrandir l'image).

 

Le syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne a officiellement lancé le Plan de paysage «Vallée de la Rhue et Val de Sumène» en mai 2018. Au service des élus, cet outil permet de repenser et mettre en cohérence les interventions en matière d’aménagement du territoire. Il repose sur une implication forte des habitants avec comme point de convergence, le paysage, qu’il soit remarquable ou quotidien, habité ou naturel. C’est une première pour le territoire du Parc, qui bénéficie d’une action innovante en matière de développement local.

Des balades paysagères avec les habitants, à pied et en voiture

Sur le thème du voyage, l’animation du Plan de paysage se veut participative, originale et conviviale. Les habitants des 9 communes cantaliennes concernées ont été associés, en participant à trois balades paysagères ouvertes à tous et deux rand’auto (balades en voiture) à Antignac, Condat et Saint-Etienne-de-Chomeil. Ces temps d’échanges ont été animés par le syndicat mixte du Parc et un collectif d’architectes et de paysagistes.
 
Lors de chaque rendez-vous, les lectures de paysage ont permis de recueillir les avis et perceptions d’une trentaine de participants. Par exemple, le 11 juillet à Condat, les participants ont souligné la nécessité de travailler sur l’amélioration des espaces publics dans le bourg. Lors de la rand’auto organisée à Saint-Etienne-de-Chomeil, le 19 septembre, un habitant et un agent de l’Office de tourisme du Pays Gentiane nous ont fait découvrir une voie dallée située dans la forêt d’Algères, qui constitue un patrimoine historique à mettre en valeur et à faire connaître.

Un voyage en immersion pour vivre le quotidien des habitants

Du 25 juin au 21 juillet 2018, deux paysagistes missionnés par le Parc ont arpenté le territoire, carnet et appareil photos à la main. Des habitants les ont accueillis (agriculteurs, retraités, infirmière, nouveaux arrivants, commerçants, etc.) et leur ont fait partager un peu de leur quotidien. Trente-cinq personnes de tous âges ont été impliquées dans les entretiens et rencontres, qui ont permis de comprendre le contexte territorial vécu et ressenti et capter les signaux témoignant d’un territoire vivant en évolution.

Des rencontres, des échanges et des idées de projet !

Bilan de ces expériences : un portrait fin du territoire et l’émergence de priorités telles que l’embellissement des places des villages comme lieux de convivialité, l’enterrement des lignes électriques existantes pour préserver le cadre de vie et les ouvertures paysagères vers les Monts du Cantal et le Sancy, la mise en place de panneaux d’informations touristiques, la suppression des décharges sauvages, ou encore la préservation et la valorisation des murets en pierres sèches et du petit patrimoine bâti.

Les auberges des voyageurs

Pour clore la 1ère phase de ce projet, le syndicat mixte du Parc a réuni une quarantaine d’acteurs locaux (élus, habitants, professionnels, etc.) lors d’une soirée conviviale, qui s'est tenue à l’auberge « La Grange aux Fleurs » le 15 novembre dernier à Sarran (Champs-sur-Tarentaine-Marchal). Des ateliers participatifs ont permis de dégager des pistes pour nourrir le futur plan d'actions.

Auberge des voyageurs Sarran (Agrandir l'image). Ateliers participatifs lors de l'auberge des voyageurs, à Sarran.

La prochaine auberge des voyageurs se tiendra début 2019, pour finaliser ce travail et aboutir à une première proposition de plan d’actions.

 

Contact :
Clément Payet, chargé de mission urbanisme, paysages
Syndicat mixte du Parc des Volcans d'Auvergne
tél standard : 04 73 65 64 00

 

Les balades paysagères des 23 juin, 11 et 21 juillet 2018

Noter cet article : Nombre de votants : 46

Vallée de la Rhue - Val de Sumène

Ce secteur est situé à la limite ouest du Parc, entre plateaux granitiques modelés par d’anciens glaciers et reliefs volcaniques des Monts du Cantal. Il a été choisi car il comprend des sites touristiques (les gorges de la Rhue et ses forêts anciennes par exemple) et des villages au patrimoine architectural remarquable qu’il s’agit de préserver. Ce territoire fait face à divers enjeux paysagers : attractivité des centres-bourgs (espaces publics à améliorer, patrimoine bâti à restaurer, etc.), espaces naturels à valoriser, etc.

9 communes cantaliennes sont concernées : Antignac , Champs-sur-Tarentaine-Marchal , Condat , Menet , Montboudif , Riom-ès-Montagnes , S aint-Amandin , Saint-Etienne-de-Chomeil et Trémouille .

balade-paysagere Antignac (4) (Agrandir l'image).

 

Balade paysagère Condat 1 (Agrandir l'image).

 

Balade paysagère à Saint-Etienne-de-Chomeil (2) (Agrandir l'image).