Accueil > Agir > Des enjeux, des actions > Espèces > Races locales > La Ferrandaise

La Ferrandaise

Adaptée à la production de viande et de lait, la Ferrandaise est une race bovine locale. Menacée de disparaître, c’est à la fin des années 1970 qu’un vaste programme de relance est mené par l'Association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise, avec le soutien notamment du Parc des Volcans d'Auvergne. L'objectif est maintenant de valoriser ses produits et sa notoriété.

 

La Ferrandaise à la robe poudrée - © P. Bachelard

Rustique et originaire des parties montagneuses du département du Puy-de-Dôme, ainsi que des départements voisins, Elle présente une grande diversité de robes : poudrées, bregniées ou barrées, mais aussi être rouges ou noires. Élevée pour sa viande, mais aussi pour son lait, la Ferrandaise est une race mixte. Avec sa cousine la Salers , elle est à l’origine des fromages d’Auvergne.

Une race locale sauvegardée

La Ferrandaise était la vache dominante d’Auvergne jusque dans les années 50. Mais suite à la spécialisation laitière intensive du territoire, la mécanisation de l’agriculture et l’exclusion de la race des programmes de sélection au milieu du siècle, ses effectifs ont chuté drastiquement, rendant la race menacée. En 1977, soutenue par l’Institut de l’Elevage et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, une poignée d’éleveurs passionnés créée l’Association de Sauvegarde de la race bovine Ferrandaise.

Grâce aux actions de conservation mises en œuvre par l’association, la race est sauvée. Aujourd’hui, plus de 3500 femelles sont recensés dans 540 élevages, 70% étant situés en Auvergne-Rhône-Alpes.

Une race en plein développement

Pour les 130 adhérents - dont plusieurs générations d’éleveurs-, l'objectif est aujourd'hui de favoriser les projets d’installation en développant la race et ses produits.

Plusieurs axes de travail structurent les actions en faveur de la Ferrandaise :

  • valoriser les produits issus de la race et promouvoir le réseau d’éleveurs ; nécessitant de bien connaître les élevages ferrandais avec des références technico-économiques, cette démarche permet la professionnalisation de la filière et une meilleure promotion de l’élevage ferrandais.
  • augmenter le cheptel ; bien que la race ne soit plus menacée, la Ferrandaise reste une race à petit effectif ; il s'agit donc de constituer un volume intéressant d’animaux en race pure afin de favoriser le développement d'une filière de qualité liée à la race.
  • constituer rapidement des micro-filières structurées ; l’enjeu est bien de valoriser les productions dans le cadre de circuits-courts, par des restaurateurs, des bouchers traditionnels..., la race Ferrandaise étant identifiée au territoire et permettant ainsi de se différencier des autres produits, avec l’apport d'une valeur ajoutée.

Les parcs, des partenaires constants

Depuis sa création, l’association de Sauvegarde de la race Ferrandaise est soutenue par les Parcs naturels régionaux des Volcans d’Auvergne et du Livradois-Forez : ils oeuvrent aux côtés de l'association pour assurer la sauvegarde de la race, ainsi que son développement. Aujourd’hui, même si l’association s’est dotée de sa propre animation, les deux Parcs restent présents pour elle et ses éleveurs.

"En valorisant le lait par un circuit court, je veux contribuer à démontrer que ce modèle est aussi économiquement viable", explique Cédric Prugne (éleveur laitier de Ferrandaises à Laqueuille).
Noter cet article : Nombre de votants : 91

Contact

Association de sauvegarde de la race bovine Ferrandaise
Morgane MORANDEAU, animatrice
Tél. 07 80 37 01 14
Email
www.associationlaferrandaise.com
www.facebook.com/associationlaferrandaise