Accueil > Agir > Des enjeux, des actions > Espèces > Actualités > Espèces > Chastreix-Sancy : 417 espèces de lichens !

Chastreix-Sancy : 417 espèces de lichens !

le 7 juin 2018

Mené en 2016 et 2017, un inventaire des lichens de la réserve naturelle de Chastreix-Sancy présente des résultats remarquables : forte richesse en espèces dont de nombreuses rares ou menacées, des milieux naturels bien conservés, notamment rocheux et forestiers...

 

Un lichen rocheux en forêt - © SMPNRVA (RNNCS)

« 417 espèces : c’est la moitié de la flore lichénique du département du Puy de Dôme présente dans les 2000 ha de la réserve naturelle » souligne Corinne BAUVET, la spécialiste auteure de l’étude. « C’est une richesse remarquable ! » ajoute-t-elle. Deux espèces sont citées pour la première fois en France et 10 espèces pour le Massif central. Parmi les 43 espèces patrimoniales, rares ou menacées, 17 sont d’intérêt international et 26 d’intérêt national. La spécialiste a identifié 52 peuplements différents (association de lichens vivants dans un milieu naturel précis), dont un possède un intérêt international, le Lobarion , un peuplement associé aux vieux arbres.

Ces lichens sont présents préférentiellement dans 3 milieux naturels de la réserve. Les milieux rocheux accueillent 205 taxons (espèces et sous-espèces) de lichens. C’est très élevé et significatif d’une forte diversité des milieux rocheux : blocs isolés, éboulis, parois… en milieu ombragé ou pas. Les arbres accueillent 191 taxons et le sol une centaine.

Parmi les lichens forestiers, 29 espèces sont considérées comme indicatrices de continuité forestière, soit 46 % des espèces de ce type présentes dans le Massif central. Cela confirme les résultats d’autres études : la réserve naturelle accueille des milieux forestiers anciens, assez matures et en assez bon état écologique.

La spécialiste des lichens en récolte - © SMPNRVA (RNNCS)

La spécialiste propose plusieurs orientations pour préserver et conforter les lichens. Elle suggère de favoriser la présence des gros et vieux arbres, du bois mort et l’évolution naturelle des forêts. Elle propose aussi de réduire les activités sur les milieux rocheux, ainsi que d’éviter le piétinement et le surpâturage des landes et pelouses d’altitude. Malgré un effort significatif de prospection, elle estime que des compléments d’inventaire sur la réserve seraient à programmer car « de belles découvertes restent à faire » !

Pour en savoir : fiche de synthèse de l’étude .

Étude financée par l’Union européenne (FEDER) et le ministère de la transition écologique et solidaire. 

    

Réserve naturelle Chastreix Sancy

Cette grande réserve du massif du Sancy est un condensé de montagne auvergnate. Entre sommets escarpés, plateaux tourbeux et estives , elle recouvre une diversité de milieux et de paysages d’une richesse exceptionnelle. Un joyau de patrimoine naturel.

Lire la suite