Accueil > Actualités du territoire > Archives actualités > Raid for montagne : raid écoresponsable

Raid for montagne : raid écoresponsable

Organisé par le lycée de Rochefort-Montagne (63), le Raid for Montagne sera labellisé «partenaire du Parc» au mois de juillet.

Le Raid for Montagne est organisé par les élèves du BTS gestion et protection de la nature avec l’aide de leur professeur François Thézé. La dernière édition a eu lieu le 17 mai. Entre les cinq épreuves (course d’orientation urbaine et en forêt, VTT d’orientation, escalade et biathlon), les étudiants ont animé des quizz de sensibilisation à l’écologie et au patrimoine bâti. Cette année, un mini-raid pour les enfants partageait cette visée pédagogique.

Les organisateurs du Raid for montagne cherchent à respecter leur terrain de jeu. - © Raid for montagne

L’originalité de cette manifestation est précisément son caractère écoresponsable validé par le syndicat mixte du Parc. Covoiturage, gestion des déchets, produits bios et locaux, respect des milieux… Les organisateurs appliquent un cahier des charges rédigé par le syndicat mixte : « Il correspond exactement à ce qu’on veut faire. Les études d’impact sur les milieux et les animations nature seront le coeur du métier des étudiants, ce raid est une vraie mise en situation professionnelle », se réjouit l'enseignant.

Eve Alcaïde, chargée de mission développement du tourisme durable du syndicat mixte, salue cette maturité écologique : « Il est rare qu’une manifestation s’engage dès le départ dans la démarche. En juillet, le Raid recevra la mention «partenaire du Parc».

Une dizaine d’événements écoresponsables

Le syndicat mixte du Parc accompagne aussi le trail Aquaterra, la Pastourelle, la Foulée du Cézallier, le trail de Vulcain, la Ronde des lacs, le Roc du diable, le Raid des volcans et la Tibétaine des volcans .

«Depuis trois ans, nous avons officialisé ces soutiens et cadré nos interventions. En effet, les manifestations sportives traversent des zones sensibles et génèrent des déchets. Nous voulions encourager les organisateurs à devenir écoresponsables», explique Eve Alcaïde qui perçoit ces collaborations comme un outil de valorisation : «Ces événements donnent  une image dynamique du territoire et déclenchent des séjours ».

Noter cet article : Nombre de votants : 1223