Accueil > Actualités du territoire > Archives actualités > Lifting pour l'ENS Montagne du Mont

Lifting pour l'ENS Montagne du Mont

Verrue sombre, immanquable depuis les hauteurs du Sancy, la Montagne du Mont a subi une intervention chirurgicale.

Tout en douceur, elle perd ses formes - un peu trop géométriques - prend l'air et s'ouvre au soleil. Cette plantation d'épicéas de 46 ha a été acquise par le département du Puy-de-Dôme en 2002. Pas pour faire du profit, précise Bernard Sauvade, vice-président en charge de l'Environnement au sein du Conseil départemental, mais en raison de sa situation dans la Réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy . «Il s'agissait d'éviter qu'elle ne fasse l'objet d'une exploitation basée sur la rentabilité et qu'on se retrouve avec une coupe à blanc ou alors pas du tout d'exploitation. Notre choix était de l'intégrer dans le paysage» , explique l'élu. Les travaux visent également une restauration de la biodiversité faunistique et floristique, aujourd’hui quasi-inexistante.

La Montagne du Mont est ainsi devenue un Espace naturel sensible dont le Parc assure la gestion.

Commencée en 2014, une première grosse tranche de travaux  vient de s'achever. 6 000 m3 de bois ont été extraits. Deux équipes de bûcherons sont intervenues avec deux machines câbles-mât pour préserver les sols des gros-porteurs. Objectif : briser les contours de cette plantation et réaliser des éclaircies pour y voir apparaître une nouvelle végétation.
Mission accomplie. Coût de l'opération 369 000 € dont il faut déduire 200 000 € de vente de bois.

Par le biais de la Dreal, l'État a accompagné le conseil départemental à hauteur de 40 %. Le programme s'étale jusqu'en 2032. Cette première phase a permis l'exploitation de près d’un tiers de ce qui est prévu. Le reste viendra plus tard, sur trois autres tranches qui se feront en 2020, 2025 et 2032.


Restauration paysagère de la Montagne du Mont... par Parc-des-Volcans

Noter cet article : Nombre de votants : 821

2 Commentaires

| Conditions de modération | Prévenir un modérateur

le 4 mars 2016 à 09h15 , par Thierry Leroy
Conservateur de la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy

Bonjour, plusieurs études ont prouvé les impacts négatifs sur la biodiversité et sur les paysages issus de la présence de cette plantation artificielle d’épicéas, espèce non originaire du Massif central. La réalisation de ce chantier fait suite à une longue réflexion (pourquoi, comment, où…), en concertation avec de nombreux acteurs, dont des naturalistes et des scientifiques. Les modalités de travaux ont respecté le + possible l’environnement, avec notamment l’absence de passage de véhicules forestiers dans la forêt, donc le parterre forestier est en excellent état, hormis quelques dégâts (très) localisés (sur les places de travail). Dans quelques années, vous pourrez bénéficier encore de cette ombre, dans un cadre de forêt claire, plus belle dans le paysage et plus riche en biodiversité.

le 22 février 2016 à 08h45 , par Dimitri

Quelle honte ! Quand on voit l'étendue des dégâts causés par ce cet immense chantier de déforestation, on se demande vraiment si la protection de l'environnement est bien la préoccupation première des personnes à l'origine de ce projet.
Pour être un habitué des lieux depuis de longues années, cette forêt ne représentait nullement une quelconque gêne paysagère, elle était même très agréable et offrait une ombre bienvenue en été. A la place on va avoir une friche forestière marécageuse impraticable, et pour le coup un paysage réellement dégradé...