Accueil > Actualités du territoire > Archives actualités > Le puy de Combegrasse redessiné

Le puy de Combegrasse redessiné

Déboiser pour voir le volcan qui se cache...

Sous l’impulsion de Paul Convers, président du Syndicat mixte de gestion forestière (SMGF) d’Aydat, accompagné du Conseil général du Puy-de-Dôme et du Syndicat mixte du Parc, le puy de Combegrasse est en pleine transformation. Afin de diversifier le paysage du puy pour révéler sa nature volcanique, offrir de nouveaux points de vue et lui redonner de nouveaux espaces de pâtures, il a été décidé de déboiser huit hectares de pins sylvestres et de conserver les genévriers, hêtres communs et hêtres pourpres. Ainsi, la quarantaine d’hectares du site pourra être redistribuée pour diverses activités. D’ores et déjà, deux agriculteurs de La Garandie prévoient d’y laisser brouter leurs brebis dès le printemps 2014. Pour le reste, le SMGF souhaite concilier différents usages réunissant agriculteurs, forestiers, chasseurs et promeneurs.

Cette action s'inscrit dans le plan de gestion de la Chaîne des puys Faille de Limagne et de sa candidature au patrimoine mondial de l'Unesco :
En savoir plus sur : www.chainedespuys-failledelimagne.com

Combegrasse (Agrandir l'image). Déboiser pour voir le volcan qui se cache... - © PNRVA

Noter cet article : Nombre de votants : 1256

2 Commentaires

| Conditions de modération | Prévenir un modérateur

le 16 janvier 2014 à 12h45 , par Isabelle Blanc
Directrice du Parc des Volcans d'Auvergne

Merci pour votre contribution et votre attention à ce projet. Effectivement, le SMGF a initié ce projet lors des ateliers de travail pour l'élaboration du plan de gestion du projet Patrimoine Mondial, atelier animés par le syndicat mixte du Parc en 2010.

Le président du SMGF a mené un travail de persuasion auprès des habitants du secteur, il a été accompagné techniquement par l'ONF pour la partie sylvicole (état des lieux, exploitation). Le Syndicat mixte du Parc l'a accompagné sur des aspects réglementaires (site classé notamment) et sur la recherche de financements pour cette mise en valeur globale (réouverture paysagère, pastoralisme, lien culturel, préservation espaces forestiers, accueil des visiteurs, etc....)
Au final, ce projet aura réuni également les services de l'Etat et le CG63, le CRA et la Datar massif central (réglementation et financements).

Les méthodes d'exploitation et donc d'ouverture ont été réfléchies avec des moyens permettant un impact le plus limité possible et un équilibre financier, sachant que les troupeaux devraient s'installer dès cette année.

A terme, ce type de projet et ses résultats peuvent amener à envisager d'autres modes d'exploitations, respectueux des sites, mais pour rester démonstratif et reproductible, l'équilibre financier doit être recherché, de même que l'équilibre entre agriculture et forêt.

Nous resterons vigilants avec le SMGF sur l'après-chantier pour que cette action serve d'expérimentation, éventuellement transposable.

le 9 janvier 2014 à 11h15 , par Philippe Morge
Félicitations!

Bonjour,
Habitant Aydat et fréquentant ce puy depuis 25 ans, j'ai pu observer la fermeture progressive de ce site par la reconquête des ligneux (pins sylvestres principalement). Du magnifique panorama que nous avions du sommet il ne restait rien!
Bravo donc au SMGF et à son Président d'avoir pris la décision de réouvrir ce puy avec un vrai projet pastoral mais aussi avec la volonté de permettre aux visiteurs d'accèder à ce site!
J'espère simplement que les pins encore en place sur la crête du puy et obstruant la vue sur l'est seront aussi éliminés et comme toute démarche est perfectible il serait bien aussi de pouvoir privilégier à l'avenir sur la chaine des puys des méthodes d'extraction moins impactantes pour les sols (débardage équestre ou par câble mât?).
Encore bravo!

Les Monts Dômes

Les Monts Dômes : l'une des 5 régions naturelles du Parc...