Accueil > Actualités du territoire > Archives actualités > Dossier I Le pastoralisme plus que jamais > 3 questions à Jean-Michel Vigier, Président de la Fédération Auvergne Estives et du Groupement pastoral du Mont Mouchet.

3 questions à Jean-Michel Vigier, Président de la Fédération Auvergne Estives et du Groupement pastoral du Mont Mouchet.

Créée en juillet 2015, la Fédération Auvergne estives oeuvre en faveur des estives collectives du territoire auvergnat afin d'en défendre les spécificités du pastoralisme et d’accompagner leurs projets de développement.

JMVigier-auvergne-estives (Agrandir l'image). Jean-Michel Vigier, Président de la Fédération Auvergne Estives et du Groupement pastoral du Mont Mouchet. - © JMV

En quoi consiste Auvergne Estives ?

C'est une fédération des estives collectives de Haute-Loire, du Puy-de-Dôme et du Cantal constituée en juillet 2015 pour soutenir la création et le développement de groupements pastoraux et accompagner leurs projets. Il s’agit en outre d’encourager des réflexions sur différentes thématiques comme le sanitaire, l’emploi, l’aide juridique, la gestion de l’eau, ou encore la cohabitation avec les autres utilisateurs.

Quel sont les atouts d’une estive collective ?

Cela permet de réaliser des économies d’échelle : organiser une rotation entre les éleveurs pour aller voir les bêtes, s’entraider pour le chargement-déchargement des animaux, éventuellement salarier une personne sur l’estive, etc. De manière générale, on est plus forts à plusieurs que seul ! Par ailleurs, les estives collectives peuvent bénéficier d’aides à l’investissement.

Quelles perspectives pour la traite en estive ?

Aujourd'hui, il y a très peu de personnes qui transforment dans les burons, mais il y aura toujours de la traite en estive, car ces pâturages offrent une flore intéressante pour la production de lait et la transformation fromagère.

 

Noter cet article : Nombre de votants : 266