Accueil > Actualités du territoire > Archives Dossiers > Dossier : Manger local au pays des volcans > Manger local au pays des volcans

Manger local au pays des volcans

© E. Hilaire / PNRVA

Le territoire dispose d’un patrimoine culinaire et de multiples ressources…Tous les ingrédients sont là pour consommer local. Voici quelques pistes pour entrer dans le développement durable en dégustant les saveurs Parc.

Les grandes surfaces l’ont compris, la proximité rassure. Des rayons de produits locaux y voient le jour. Les circuits courts ont le vent en poupe avec, à la clé, une réduction des emballages, des distances de transport et une bouffée d’oxygène pour le territoire. Cette tendance, née avec la crise de la vache folle, n’a cessé de se renforcer au fil des scandales alimentaires. Les consommateurs veulent désormais des garanties.

L’idée de s’affranchir des intermédiaires a germé chez quelques agriculteurs qui ont complété leurs savoir-faire. Ils ont acquis des compétences en cuisine, en communication, en techniques commerciales… transforment leur lait, leur viande, leurs fruits ou leurs légumes, se sont équipés de véhicules réfrigérés pour aller sur les marchés, ouvrent les portes de leurs exploitations…Certains travaillent en solo, d’autres se regroupent au sein d’un point de vente collectif, d’une association, à l’image de La Jonquille dont nous parlions dans notre précédente édition, ou d’une coopérative. Parallèlement, les associations pour le maintien d’une agriculture paysanne (AMAP) ont vu le jour. Ainsi, chaque semaine, des producteurs livrent un panier à des adhérents engagés avec l’assurance d’un juste prix pour le fruit de leur travail.

Noter cet article : Nombre de votants : 639

Le saviez-vous ?

Sur notre territoire, il existe de nombreux réseaux qui œuvrent pour le développement des circuits courts et de l’agriculture. Retrouvez-les sur  Manger local