Accueil > Actualités du territoire > Archives Dossiers > Dossier Au fil de l'eau > Le saumon, de retour aux sources ?

Le saumon, de retour aux sources ?

Le saumon atlantique est un poisson migrateur qui passe une grande partie de sa vie en mer. Arrivé à l’âge adulte, il entreprend un éprouvant voyage de retour vers son eau douce natale.

Frayère (Agrandir l'image). Les Saumons se reproduisent en eaux douces. - © G. Gardes

Il remonte les fleuves, puis les rivières jusqu’au cours d’eau qui l’a vu naître. Seuls les plus chanceux arrivent à atteindre leur zone de frayères pour se reproduire de novembre à janvier. En effet, de nombreux saumons sont bloqués avant d’atteindre leur zone de reproduction par des obstacles liés aux activités humaines comme les barrages.

Depuis 2001, le SIGAL  (Syndicat intercommunal de gestion de l’Alagnon) est très investi en faveur du retour du saumon. En 2009, il a reçu le Trophée de l’eau pour l’arasement du seuil de Stalapos à Murat (15).

Reportage sur l’arasement du seuil de Stalapos à Murat (15) :
http://www.eau-loire-bretagne.fr/les_rendez-vous_de_leau/trophees_de_leau/trophees_2009

Trophées de l'eau 2009 (Agrandir l'image). Trophées de l'eau 2009 : un prix pour le SIGAL - © SMVVA

Deux questions à...

Guillaume Ponsonnaille, Directeur du SIGAL

L’Alagnon était autrefois connu pour son abondance en saumon, quelles sont les causes de sa raréfaction ?
« Oui, les contrats de travail limitaient même la fréquence du saumon au menu des ouvriers, pas plus de 3 fois par semaine ! Les populations de saumon ont commencé à décliner au 19e siècle suite aux aménagements de la Loire pour la rendre plus facilement navigable, à la construction de barrages hydroélectriques et à la dégradation de la qualité de l’eau. »

Quelles sont les solutions pour rouvrir l’axe de migration du saumon ?
« Il s’agit de supprimer progressivement les obstacles empêchant le saumon d’atteindre ses frayères. Plusieurs solutions sont mises en œuvre depuis 2001 sur le bassin de l’Alagnon, de la destruction de l’obstacle s’il n’a plus d’usage ou la création de passe à poisson. Le comptage des frayères est un bon indicateur de la réussite de ces travaux. Le nombre moyen de frayères à saumon a ainsi été multiplié par 5 sur l’Alagnon ! »

Pour aller plus loin :

L'eau dans tous ses états

Issue d’une histoire volcanique unique, la singularité du Parc des Volcans d’Auvergne est également due à l’omniprésence de l’eau, sous toutes ses formes : vallées glaciaires, gorges sauvages, rivières à eaux vives, cascades, lacs naturels et zones humides .

Lire la suite